La Palestine

Paragraphs

Pourquoi Echirolles s’engage dans cette coopération ?

Le partenariat avec le Camp Askar II, en Cisjordanie, est un engagement politique et humaniste pour la ville d’Échirolles. Elle affirme ainsi sa solidarité avec le peuple palestinien et s’engage pour une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Présentation du Camp Askar II et de Centre Social

Le camp d’Askar est situé à l’est de la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Il a été créé en 1950 pour accueillir les Palestinien-nes expulsé-es en 1948 de la province de Nazareth. Au fil du temps, les habitations sont passées de tentes à de véritables maisons, faisant d’Askar une petit ville de périphérie. Aujourd’hui, Askar compte environ 15 000 habitant-es. Malgré ces améliorations, les populations du camp vivent, aujourd’hui encore, dans des conditions difficiles. Elles sont notamment victimes de grande pauvreté, chômage et de privation de leurs droits.

Le centre social du camp Askar II, a, depuis 2017, pour objectif principal de renforcer les droits des enfants et des jeunes du camp. Plusieurs activités hebdomadaires sont mises en place à la fois pour divertir et faire grandir les jeunes du camp : théâtre, informatique, chorale, sport, colonies de vacances, etc. Avec la collaboration d’une ONG, le centre a également mis en place un accueil médico-pédagogique pour les personnes en situation de handicap.

Historique du partenariat avec le camp Askar II

La ville d’Échirolles est depuis de nombreuses années sensible à la cause palestinienne. Dès 2004, un réseau d’habitant-es du quartier Ouest a débuté des actions de sensibilisation au conflit israélo-palestinien. Il participe au financement de plusieurs actions en Cisjordanie, parfois avec le soutien de la mairie.

En 2006, une première délégation de Palestinien-nes provenant du camp Askar de Naplouse s’est rendu à Échirolles. Elle est accueillie par le réseau Solidarité Palestine. C’est le début des relations avec ce camp de réfugié-es.

Au fil du temps, l’idée d’une coopération à long terme avec le camp de réfugiés a mûri, et s’est concrétisée en 2008 lorsque le réseau d’habitant-es d’Échirolles-Ouest s’est formé en association loi 1901, du nom de « Échirolles-Palestine Solidarité ». La ville s’engage alors sur la durée et parraine, depuis, les actions du centre social d’Askar II sur la base d’une subvention annuelle.

Les actions de l’Association Échirolles-Palestine Solidarité dans le cadre du partenariat :

Dans le cadre du partenariat, outre l’échange de délégation entre l’association Échirolles Palestine Solidarité et le camp Askar II, l’association mène plusieurs actions comme :

  • sa participation au Marché de Noël grenoblois, où elle tient un stand présentant l’artisanat de la région de Bethléem ;

  • un projet de création de jeux collectifs en bois à destination des enfants du centre ;

Mais aussi à des événements organisés à l’échelle nationale allant dans le sens de la reconnaissance d’un État Palestinien :

  • marches contre le blocus de Gaza,

  • boycott de certains produits,

  • manifestations,

  • collecte de dons,

  • vente de produits artisanaux palestiniens

En Septembre 2018, Échirolles a accueilli la jeune palestinienne Ahed Tamimi - figure internationale de la lutte pour la libération du peuple palestinien - venue témoigner aux habitant-es de son combat et de ses conditions de détention dans une prison israélienne.