Politique de la ville

Texte accroche
L'action en matière de politique de la ville, portée à l'échelle de la Métropole, concerne 3 quartiers d'Echirolles : Essarts-Surieux, Luire-Viscose et Village Sud. Elle vise à réduire les inégalités sociales et améliorer les conditions de vie des habitant-es.
Paragraphs

La politique de la ville vise à :

  • réduire les écarts de développement au sein des villes,
  • restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers populaires,
  • améliorer les conditions de vie de leurs habitant-es.

Elle mobilise l’ensemble des politiques de droit commun et des services publics, et dispose de moyens d’intervention spécifiques.

Au sein de la métropole, Renzo Sulli, maire d'Echirolles, est le vice-président délégué à la politique de la ville et à la rénovation urbaine.

> En savoir plus sur le site de la Métropole

Echirolles : 3 quartiers prioritaires

Avec la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de 2014, l’État a simplifié des dispositifs anciens et redéfini les périmètres d’intervention prioritaires pour concentrer les moyens vers les territoires les plus en difficulté. Place à un seul périmètre : le quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV), selon un critère « unique », celui du revenu par habitant-es.

Echirolles compte 3 quartiers prioritaires : Essarts-Surieux, Luire-Viscose et Village Sud.

 

 

  • Consulter le décret n° 2014-1750 du 30 décembre 2014 fixant le périmètre des QPV pour la métropole sur le site de Legifrance.gouv.fr
  • Voir la carte des quartiers prioritaires en France sur ville.gouv.fr

Un contrat de ville et des axes stratégiques

Signé en juillet 2015 par 29 partenaires, le contrat de ville est piloté par l’Etat et Grenoble-Alpes Métropole et concerne 8 communes du territoire métropolitain : Echirolles, Fontaine, Grenoble, Le Pont-de-Claix, Saint-Martin-d’Hères ainsi que Eybens, Saint-Egrève et Saint-Martin-le-Vinoux. 81 852 habitants sont concernés par ce dispositif.

Les axes stratégiques et les objectifs opérationnels du contrat de ville se structurent en 4 piliers :

  • Egalité et citoyenneté : lutte contre les discriminations, égalité femmes-hommes, jeunesse, participation des habitant-es, accès et usages du numérique.

  • Cohésion sociale : santé, accès aux droits et non recours, éducation et parentalité, prévention de la délinquance et tranquillité publique, culture - loisirs et sports.

  • Cadre de vie et renouvellement urbain.

  • Développement économique et emploi.

Un fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) est "destiné à financer la réalisation d'actions dans le cadre des plans de prévention de la délinquance et dans le cadre de la contractualisation mise en œuvre entre l'État et les collectivités territoriales en matière de politique de la ville". Il finance des actions issues du contrat de ville.

 

3 conseils citoyens indépendants

« Un conseil citoyen est mis en place dans chaque quartier prioritaire de la politique de la ville, sur la base d’un diagnostic des pratiques et des initiatives participatives. […] Ces conseils citoyens sont associés à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des contrats de ville (…) Les conseils citoyens exercent leur action en toute indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics et inscrivent leur action dans le respect des valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité et de neutralité ».

Extrait de la Loi n° 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, Art. 7-I

Les trois quartiers prioritaires ont donc leur conseil citoyen. 

> Voir la page de présentation des conseils citoyens

Renouvellement urbain : Village Sud, Essarts-Surieux

Après celui du Village Sud, dont la transformation est presque achevée, le renouvellement urbain, social et environnemental des quartiers Essarts-Surieux (6 994 habitant-es) est un projet majeur porté par la Métropole.

Le fond de cohésion sociale territorial

La politique de cohésion sociale est une intervention volontaire de Grenoble-Alpes Métropole pour réduire les inégalités territoriales et favoriser la cohésion sociale et territoriale à l'échelle des communes membres. Elle s'organise autour de trois grands axes :

  • la participation des citoyens,
  • la promotion de l'égalité,
  • la jeunesse et le lien entre les générations.

Chaque année, la programmation permet de subventionner des actions conduites à l'échelle locale.

> Voir la délibération cadre du 7 novembre 2014 sur lametro.fr

Réussite éducative : tout un programme

Le programme de réussite éducative s'inscrit dans le cadre du volet "égalité des chances" de la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005. Son action s'adresse prioritairement aux enfants et aux familles qui présentent des signes de fragilité ou qui rencontrent des difficultés (scolaires, sociales, familiales ou culturelles). 9 communes dont Echirolles mettent aujourd'hui en œuvre un Programme local de Réussite Educative dans le cadre d'une programmation qui comprend environ 60 actions.