Handicap et accessibilité

Texte accroche
La place des personnes en situation de handicap a évolué ces dernières années, même si les obstacles demeurent nombreux au quotidien. Echirolles s’est développée en intégrant l’accessibilité dans les domaines des déplacements, de l’habitat, des soins. Elle est aujourd’hui la ville de l’Isère qui accueille la plus grande proportion de personnes en situation de handicap.
Paragraphs
Image
Image
Le tram est accessible aux personnes à mobilité réduite.
Texte

Les missions du CCAS

Coordinateur de l’action sociale, le CCAS est garant de l’égalité des droits et des chances, de la participation et de la citoyenneté des personnes handicapées en matière :

  • d’accessibilité des bâtiments publics, avec le diagnostic réalisé et l’Agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) pour les neuf prochaines années,
  • d’accès aux soins avec le développement de services de soins, un dispositif d’accès aux droits et à la prévention (TUPS), des partenariats avec les structures sanitaires et de premiers recours,
  • d’éducation et d’accès à l’école avec des actions de sensibilisation, de formation, des efforts importants en termes d’accueil,
  • d’accès à l’emploi et de formation avec des partenariat avec l’Association es paralysé-es de France (APF) et l’AFIPEIM pour accueillir des stagiaires à l’hôtel de ville et sensibiliser les agents,
  • d’accès à la culture et aux sports avec le soutien des associations handisport, le développement de la pratique sportive intégrée dans les écoles.

La Commission communale d’accessibilité (CCA) a également entrepris un travail autour des questions de vie quotidienne pour faire progresser une culture commune du handicap, favoriser le mieux vivre ensemble.

Image
Image
Grâce à l'Ad'AP, les batiments publics sont, progressivement, rendus accessibles à tous les publics.
Texte

Tendre vers la Ville universelle

L’objectif de cette politique est de tendre vers le concept de Ville universelle, où chacun-e trouve sa place. Cette approche d’inclusion permet à toute personne l’utilisation identique, similaire, autonome et simultanée des services fournis. La Ville a ainsi élaboré un Ad’AP visant à mettre en conformité et à offrir les prestations de service public à toute et tous. Il intègre la gestion dynamique du patrimoine communal. Il prend en compte tous les paramètres liés aux bâtiments en termes d’évolution des besoins, de maintenance, de valorisation.
La réflexion a porté sur l’accessibilité du service public mais aussi à la totalité des services et prestations, affirmant la volonté de la Ville d’avancer dans une approche de conception universelle. Une intention politique de porter le regard à l’autre qui anticipe aussi les questions de vieillissement et d’accidents de la vie.

Les grandes orientations de l’Ad’AP

Une phase de diagnostic a permis de définir les orientations et un niveau d’investissement pendant les 9 ans de l’Ad’AP, une programmation des travaux à réaliser selon des critères et un lissage des coûts. Un bilan et une évaluation en amélioration continue à N+1 et 2 sera menée chaque année. Des priorités ont été établies : - L’éducation et la restauration scolaire avec un Plan école, - une mise en accessibilité intégrée des projets urbains : PNRU Essarts-Surieux, ANRU Village 2, projet Les Écureuils, Karting…, - Les publics sensibles, comme les personnes âgées. L'Ad'AP d'Echirolles est ambitieux et compatible avec les moyens de la commune, 300 000 euros par an, 2,7 millions sur 9 ans. Echirolles recense 125 Établissements recevant du public (ERP), sur 142 sites soumis à l’Ad’AP, 40 installations ouvertes au public (City stade, cimetières…).

Géolocalisez les places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite.