Prime air bois : se chauffer sans polluer

Thématique actu

Prime air bois : se chauffer sans polluer

Tag(s)
Tags
développement durable
Publié le 16 octobre 2017
Modifié le 16 octobre 2017
Résumé actualité
Pour changer les comportements, la Métropole attribue une prime de 800 à 1 200 euros pour le remplacement des cheminées à foyer ouvert ou tout type d’appareil de chauffage au bois de plus de quinze ans.
Paragraphs

A cause des équipements anciens, le chauffage au bois est responsable de près de la moitié des émissions de particules fines dans l'atmosphère, voire 75 % lors des pics hivernaux. Un appareil neuf émet en moyenne dix fois moins de particules. Si 5 000 équipements vétustes venaient ainsi à être changés parmi les 14 800 qui sont aujourd'hui utilisés, les niveaux de particules fines chuteraient de 10 % sur le territoire métropolitain.
Pour bénéficier de la prime, il faut s’engager à remplacer son ancien système de chauffage par un appareil présentant des performances équivalentes au label Flamme verte 7 étoiles, le tout réalisé par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). La prime est cumulable avec le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE), ce qui peut représenter jusqu’à 70 % du prix total de l’opération. Un dossier de demande d’aide doit être déposé avant le début des travaux.

Tout savoir sur la prime air bois