Moulins de Villancourt : en phase de projection...

Thématique actu

Moulins de Villancourt : en phase de projection...

Tag(s)
Tags
culture
Publié le 12 février 2018
Modifié le 26 février 2018
Résumé actualité
Début février, la Métropole a convié les habitant-es à découvrir le projet de futur Centre des sciences, qui prendra place sur le site. Invitation à laquelle ils-elles ont répondu malgré le froid.
Paragraphs
Image
Image
balade-découverte moulins villancourt
Descriptif Image
Les habitant-es ont bravé le froid pour faire part de leur vision du projet.
Texte

Il s’agissait d’imaginer les contours des espaces extérieurs — parvis, jardin, cheminement — et les liens avec les quartiers limitrophes, pour nourrir le “cahier des tendances” qui sera remis aux quatre équipes d’architecte en mars, afin qu’elles élaborent leur projet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne manqueront pas de pistes, tant les habitant-es ont été prolixes malgré le froid.
Côté parvis, il faudrait “le protéger du cours Jean-Jaurès pour la sécurité des enfants et des scolaires, mais l’ouvrir visuellement”. Il convient aussi “d’intégrer la circulation piétons et cycles”. Le jardin, quant à lui, pourrait comporter “une pièce d’eau pour rappeler la mémoire du lieu”, ancienne minoterie. Des moulins ou capteurs solaires sont envisagés, ainsi que des arbres et des éléments mobiles. Lieu fermé ou ouvert (?), il pourrait s’agir “d’un parc sur les thèmes des sciences et de la musique”, destiné aux enfants de l’école de musique Jean-Wiéner ou du voisinage. Là où certain-es imaginent plus un lieu de repos, de réflexion...

Image
Image
balade-découverte moulins villancourt
Descriptif Image
Le lien avec les quartiers voisins et les espaces extérieurs a été fait à travers un plan.
Texte

Vers une livraison en 2022

L’intérieur du bâtiment, le projet en lui-même, n’ont pas fait l’objet de discussions, au-delà d’une simple présentation, à la grande déception des participant-es…
D’une superficie de 1 500 m² dédiée aux sciences de la terre, de l’univers et de l’environnement, il se découpera en quatre espaces : une salle d'exposition permanente de 270 m² et un plateau modulaire de 200 m², un planétarium numérique (80 places), une salle immersive haute définition 3D (60 places), une terrasse d’observation en hauteur, le belvédère.
Le cabinet d’architecte sera choisi en juin, démarrage des travaux fin 2019, livraison début 2022. D’ici là, une présentation devrait avoir lieu en octobre, dans le cadre de la Fête de la science.