Le projet immobilier Les Ecureuils s'élabore

Thématique actu

Le projet immobilier Les Ecureuils s'élabore

Tag(s)
Tags
Maison des habitant-es Surieux
Publié le 6 juillet 2016
Modifié le 28 février 2017
Résumé actualité
Elus, promoteur, services municipaux et habitants ont débattu de nouvelles propositions. Une restitution publique aura lieu en septembre.
Paragraphs
Image
Image
Projet ecureuils
Descriptif Image
Le programme prévisionnel se résume en trois immeubles et un alignement de maisons groupées au sud, soit 78 logements.
Image
Image
Emmanuel Chumiatcher, adjoint à l'aménagement et au renouvellement urbains, a présidé l'atelier, au côté du promoteur Safilaf.
Descriptif Image
Emmanuel Chumiatcher, adjoint à l'aménagement et au renouvellement urbains, a présidé l'atelier, au côté du promoteur Safilaf.
Texte

Ce n’est qu’une étape, mais le deuxième atelier de travail a rallié des propositions contradictoires. Entendons par là que les personnes inscrites à la réunion — majoritairement opposées au projet initial présenté lors d’un premier atelier —, les élus, le promoteur Safilaf et les techniciens municipaux ont négocié une nouvelle version provisoire. Chemin faisant, certaines interrogations n’ont pas trouvé de solutions immédiates. Le dialogue et l’écoute ont balisé des réflexions.

Logements et maison des habitants

Le scénario prévisionnel a désormais une surface plancher de quelque 5 000 m2, soit une baisse de près de 23 %, une augmentation de 1 000 m2 de pleine terre et la préservation d’un nombre plus important de végétaux de hautes tiges. Il se résume en deux immeubles au nord, un immeuble indépendant à l’ouest et un alignement de maisons groupées au sud (voir l’image), totalisant 78 logements contre 96 à l’origine, dont 61 en accession à la propriété, 17 en locatif public.
Avant d’être démoli, l’actuel centre social des Ecureuils fonctionnera jusqu’à l’ouverture de la maison des habitants. Cet équipement municipal — entre les deux immeubles au nord —, de 500 m2 environ, est en cours de conception. Il intégrera le foyer-restaurant et le club de retraités, accueillera “des activités plus diversifiées, un public élargi”, et pourra bénéficier du parc et d’espaces verts à aménager

Image
Image
Logements et maison des habitants

Les participants à l’atelier ont également proposé d’étudier la suppression de deux niveaux au bâtiment à l’ouest de la parcelle et demandé de garantir règlementairement le caractère inconstructible de l’espace vert situé face au 2, rue de La Buclée.
“La suppression d’un quatrième immeuble améliore les espaces publics et le stationnement”, précise Emmanuel Chumiatcher, adjoint à l’aménagement et au renouvellement urbains. “Nous avons beaucoup échangé, expliqué l’équilibre financier du programme, tenté d’apaiser les craintes. Chaque partie a exprimé ses arguments. Nous allons travailler finement les éléments d’évolution qualitative, entre autres la vue et toutes les ombres portées sur les immeubles de la résidence La Buclée. Le projet va dans le bon sens.”
La concertation se poursuit : des rencontres, notamment pour les aménagements du parc et des espaces publics (végétalisation, jeux…), sont prévues ces prochains jours avec des habitants. Une réunion de restitution ouverte à toutes et tous est annoncée pour septembre.

JFL

Lire les comptes rendus des ateliers

Un projet en deux phases

Les deux immeubles et la future maison des habitants au nord devraient être livrés mi-2018. L’actuel centre social sera démoli dans la foulée.
Les travaux de la seconde phase devraient démarrer en janvier 2019, pour une livraison de nouveaux logements et du parc courant 2020.