Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Visites du Préfet à Échirolles dans le cadre des actions menées à la Ville Neuve

Thématique actu

Visites du Préfet à Échirolles dans le cadre des actions menées à la Ville Neuve

Tag(s)
Tags
renouvellement urbain
Social
sécurité
Publié le 6 août 2021
Modifié le 9 août 2021
Résumé actualité
Ce mois de juillet, le préfet de l’Isère s’est rendu à Échirolles pour visiter le quartier placé en “reconquête républicaine” de la Ville Neuve et rencontrer les travailleurs sociaux recrutés pour agir sur ce secteur.
Paragraphs
Image
Image
Jeudi 28 juillet, le Préfet a visité l'Apase en présence des élus d'Échirolles, Amandine Demore, Lætitia Rabih et Pierre Labriet.
Descriptif Image
Jeudi 28 juillet, le Préfet a visité l'Apase en présence des élus d'Échirolles, Amandine Demore, Lætitia Rabih et Pierre Labriet.
Texte

Fin juillet, les élus d’Échirolles ont reçu à deux reprises le préfet de l’Isère, Laurent Prévost, pour lui présenter les actions mises en place sur le quartier de la Ville Neuve.
Le 21 juillet, La Première adjointe, Amandine Demore, lui a fait visiter le secteur, qui bénéficie depuis trois ans du dispositif “Quartier de reconquête républicaine” déployé par le ministère de l’Intérieur en 2018. La Ville Neuve est aussi au cœur d’un ambitieux projet de renouvellement urbain, qui l’amènera au cours des dix prochaines années à devenir le premier éco-quartier populaire de France.
Le Préfet et la directrice départementale de la Sureté publique, Fabienne Lewandowski, également présente, ont pu faire le point sur la tranquillité publique, l’avancée des travaux, et échanger avec les habitant-es et les commerçant-es.

De nouveaux agents de prévention

Une semaine après, le 29 juillet, le Préfet et les élus ont rencontré les travailleurs sociaux missionnés pour faire de la prévention auprès des jeunes dans le cadre des “bataillons de la prévention”. Annoncée par le Comité interministériel des villes le 29 janvier dernier, cette mesure gouvernementale vise à “tisser un filet de protection contre la délinquance juvénile” dans 45 quartiers “prioritaires” en France, indique la page internet dédiée du Ministère.
Ce dispositif, qui est en phase d’expérimentation en Isère jusqu’à la fin de l’année 2022, se traduit sur le territoire d’Échirolles par le recrutement de six éducateurs et médiateurs sociaux par l’Apase. L’association d’éducation spécialisée, qui travaille sur la protection de l’enfance et l’insertion professionnelle des jeunes de 11 à 21 ans, a en effet été choisie pour mettre en œuvre la mesure gouvernementale. À ce contingent s’ajoutent trois éducateurs placés dans le quartier par la Métropole et trois autres opérant déjà pour l’Apase. Les nouveaux travailleurs sociaux vont axer leurs actions de prévention autour de la santé et des conduites à risque, de la lutte contre le décrochage scolaire et du soutien à la fonction parentale.
Afin de garantir le succès de cette mesure, les éducateurs pourront s’appuyer sur les réseaux et l’expérience du terrain des services de la Ville. Cette expertise leur permettra de prendre pied et d’être acceptés sur le secteur afin de rapidement mettre en place leurs missions de prévention sur ces 18 mois d’expérimentation.

 

Image
Image
Jeudi 28 juillet, le Préfet a visité l'Apase en présence des élus d'Échirolles
Descriptif Image
Jeudi 28 juillet, le Préfet a visité l'Apase en présence des élus d'Échirolles