Une Centralité Sud, à construire ensemble

Thématique actu

Une Centralité Sud, à construire ensemble

Publié le 8 mars 2019
Modifié le 8 mars 2019
Résumé actualité
La réunion de lancement de la concertation sur la Centralité Sud a permis d’échanger autour de l’envergure et des grandes lignes du projet.
Paragraphs

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, a rappelé l’importance de ce territoire sur les communes d'Échirolles, Grenoble et Eybens. Un territoire qui concerne 45 000 habitant-es, 40 000 emplois et 225 hectares d’activité économique. Il a aussi souligné que “ce sont des fonciers qui ne sont pas impactés par des risques d’inondation, des risques technologiques… Il y a sur ce secteur un potentiel de faire et d’agir avec moins de contraintes.” Il a rappelé la volonté de “construire un projet commun avec les forces présentes sur ce territoire.” Laurent Gaillard, du cabinet d’architecte Aktis, qui travaille sur le projet en a précisé les enjeux. “Quand on fait une Centralité, on essaie de la faire malléable pour que la vie soit très agréable. Aujourd’hui, sur ce territoire, quand vous voulez boire un verre en terrasse, c’est compliqué. Quand vous voulez aller dans un parc, vous avez l’impression qu’ils sont réservés aux logements alentours. Il y a un besoin de relier, d’ouvrir.”

Image
Image
Centralité Sud
Descriptif Image
Laurent Gaillard, du cabinet d’architecte Aktis, qui travaille sur le projet en a précisé les enjeux
Image
Image
Centralité Sud
Descriptif Image
Une participation importante et une grande qualité des échanges ont contribué à la réussite de ce lancement de la concertation.
Texte

Faire avec les habitant-es

Cette réunion de lancement de la concertation marque le point de départ de nombreuses actions et de nombreux cycles, dont les ateliers et visites à venir en sont les prochaines étapes. Le maire Renzo Sulli, a souligné les dynamiques citoyennes qui sont présentes dans les quartiers. Il a également affirmé que “nous avons la responsabilité de mettre en place les éléments les plus intéressants de la participation citoyenne. Nous avons la responsabilité de fabriquer ensemble. Nous devons fabriquer les bonnes solutions ensemble, et mettre de la transparence de partout.”

Le sens en avant

Durant les échanges, de nombreux thèmes ont été évoqués : emploi, logement, mais également transports, avec notamment la volonté de développer le réseau ferroviaire et aller, dans un horizon plus lointain, vers une métropole du train des courtes distances.

Parmi les interventions, la question du sens à donner au projet a eu un bel écho. Une habitante a rappelé que “celles et ceux qui vivront dans la ville de demain, ce sont les enfants d’aujourd’hui”. Un point abondé par le maire : “il faut apprendre aux enfants à vivre la ville et ne pas la fuir. Nous avons la responsabilité de fabriquer des villes vivables dans lesquelles nous avons envie d’être.”

MB

En savoir plus sur le projet