Tournois sportifs dans les écoles

Thématique actu

Tournois sportifs dans les écoles

Tag(s)
Tags
Projet éducatif de territoire
Publié le 12 mai 2017
Modifié le 30 mai 2017
Résumé actualité
Un biathlon a lancé les tournois parachevant les activités physiques et sportives dans les écoles élémentaires qu’animent cinq éducatrices et éducateurs territoriaux (Etaps) de la Ville. Athlétisme, handball, rugby et thèque seront également proposés, selon les classes, jusqu’en juin.
Paragraphs

Vendredi matin, parc des sports Jean-Vilar : les élèves de CE2 du secteur de la Ville Neuve, leurs enseignantes et enseignants et des parents participent avec enthousiasme au biathlon — trois tirs à la sarbacane et une course à pied de 1 200 m. Les cinq éducatrices et éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives dans les écoles élémentaires et un éducateur du service municipal des sports organisent le déroulement du tournoi, diffusent leurs consignes. Des parents prêtent la main. Les classes d’une même école s’encouragent. Quelle ambiance ! Les tournois qui closent le programme d'EPS durant l’année scolaire ont commencé.
Après le biathlon, plusieurs disciplines seront proposées jusqu’à fin juin : athlétisme pour les CP, thèque pour les CE1, handball et rugby respectivement pour les CM1 et CM2. Plus de 2 000 enfants, répartis en trois grands secteurs — Ville Neuve, Centre et Ouest —, bénéficieront de ces épreuves aux accents festifs, qui se terminent toujours par la remise d'un diplôme à chaque participant et participante.

Vertus essentielles

“C’est une manière très conviviale de terminer l’année”, dit Jean-Marc Nginn, coordinateur des Etaps, qui observe l’entrain et le plaisir manifeste des élèves. “Certains stressent un peu, mais tous se donnent à fond.” Durant l’année, au-delà des pratiques, des notions de pédagogie et de motricité, “notre enseignement consiste à transmettre des vertus essentielles, comme le bien-être, l’honnêteté, l’esprit d’équipe, l’entraide, l’estime de soi et le respect de l’autre, le goût de l’effort”, remarque Jean-Marc. C’est-à-dire “une éducation à la citoyenneté à travers l’activité physique et sportive”. Un échange “qui décentre du cadre familial ou du quartier”. Autre objectif : selon ses envies et compétences, chaque enfant peut être orienté vers un club afin de poursuivre la pratique d'un sport.

JFL