Quartiers de reconquête républicaine : une excellente nouvelle pour Echirolles

Thématique actu

Quartiers de reconquête républicaine : une excellente nouvelle pour Echirolles

Tag(s)
Tags
sécurité
Police municipale
Police nationale
Publié le 8 février 2019
Modifié le 8 février 2019
Paragraphs

Echirolles, le 8 février 2019

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner vient de dévoiler la liste des 17 nouveaux quartiers de reconquête républicaine (QRR) qui seront mis en place dès cette année. La Ville Neuve d'Echirolles, avec celle de Grenoble, y figurent. Le maire d'Echirolles Renzo Sulli « se félicite qu'un des grands quartiers d'Echirolles soit intégré à ce périmètre, défini en lien avec le Préfet. C'est l'aboutissement de démarches entamées de longue date, en lien avec la Ville de Grenoble et celle de Saint-Martin-d'Hères, pour expérimenter la police de la sécurité du quotidien et faire partie de ce périmètre. La visite de Gérard Collomb à Echirolles le 28 septembre dernier et les annonces de renforcement des effectifs étaient une première réponse très positive à ces démarches. Le fait d'intégrer officiellement ce dispositif est une excellente nouvelle puisque cette mesure-phare de sa police de sécurité du quotidien (PSQ) a pour objectif de doter plusieurs quartiers de France d'effectifs et de moyens de police supplémentaires », indique Renzo Sulli.

Le ministre de l'intérieur d'alors Gérard Collomb avait annoncé, le 28 septembre le renforcement significatif des effectifs “nets” (indépendants des départs en retraite) — 20 arrivés fin 2018, 13 au printemps, 35 ensuite, pour un total de 68 à terme — dans le cadre du dispositif des quartiers de reconquête républicaine (QRR), dont Echirolles fait désormais partie. « Ces renforts devraient permettre à la circonscription de police non seulement d’atteindre, mais de dépasser son effectif de référence. Nous le revendiquions de longue date » se réjouit Renzo Sulli, qui avait déposé la « candidature » d'Echirolles dès septembre 2017.

Le ministre Christophe Castaner note aujourd'hui dans le journal Le Parisien (8 février 2019: « Le plan de Gérard Collomb prévoyait la création de 15 quartiers supplémentaires en janvier 2019. J'ai décidé d'en rajouter 17, pour porter à 32 le nombre total créés cette année. Nous avons pris en compte deux indicateurs pour les choisir : la réalité de la délinquance locale mais aussi la volonté de tous les acteurs de terrain de travailler ensemble. Quand un dispositif fonctionne, il faut le renforcer. »

Le maire d'Echirolles souligne que « le fait d'avoir travaillé à un dossier commun avec Grenoble, Saint-Martin-d'Hères, la Métropole, avec l'appui du Préfet Lionel Beffre, est aujourd'hui récompensé et reconnu par le ministre. Je m'en félicite comme maire et élu métropolitain en charge du renouvellement urbain, parce ce que la voix de nos quartiers populaires et celles de leurs habitants est ainsi entendue. Plus largement, l'ensemble de ces mesures contribuera à faire reculer la délinquance et à améliorer les conditions de tous les échirollois-es ».