Projet urbain : GrandAlpe se fait un nom

Thématique actu

Projet urbain : GrandAlpe se fait un nom

Tag(s)
Tags
Grandalpe
Projets urbains
Publié le 17 décembre 2019
Modifié le 17 décembre 2019
Résumé actualité
Le projet GrandAlpe, ex-Centralité Sud, entre dans une nouvelle phase, avec notamment le confortement des avancées sur le projet Artelia, et la démolition à venir de l’autopont Marie-Reynoard en 2020.
Paragraphs

On avait laissé le projet d’aménagement urbain – alors encore appelé Centralité Sud –, fin juin, au terme de la réunion qui marquait la fin de la première phase de concertation. Depuis, les choses ont bien évolué.
Transformation du cours de l’Europe, développement d’un véritable quartier autour de la gare d’Échirolles, accompagnement de la transformation du quartier Alpexpo/Innsbruck/Chanas, pérennisation des pôles de vie de proximité, franchissement de la Rocade Sud et de la voie ferrée : les grands axes du projet ont été adoptés lors du conseil métropolitain de septembre. Tout comme la nouvelle appellation du projet, GrandAlpe. Un nom à retenir.

Image
Image
Projet urbain : GrandAlpe se fait un nom
Descriptif Image
Le maire Renzo Sulli, Christophe Ferrari, présidente de Grenoble-Alpes Métropole, et Benoit Clocheret, président exécutif d'Artelia, lors de la signature de l'avenant à la convention qui entérine le projet sur le site échirollois de l'entreprise.
Texte

Le projet Artelia en bonne voie

D’autres éléments sont depuis venus conforter cette nouvelle dynamique. Le projet Artelia, notamment, a réellement pris corps. Un avenant au protocole d’accord de 2017 a acté les prochaines étapes envisagées sur le site des Granges depuis des années : l’entreprise réalisera son nouveau siège, 8 500 m², et son centre d’innovation, 5 000 m², au sud du tènement, le long de la Rocade Sud. Une réserve foncière de 3,3 hectares sera constituée par l’Établissement public foncier local du Dauphiné sur les deux autres tènements appartenant à l’entreprise. Cette réserve, portée par la Métropole dans le cadre de GrandAlpe, permettra le développement d’un programme mixte immobilier – 480 logements maximum –, tertiaire et de services, d’ici 2025.
Des aménagements de voirie, entre la Rocade Sud et la rue de Lorraine, sont programmés. D’autres (créations de pistes cyclables, stationnements…) sont prévus sur la rue de Lorraine et la place du Chêne, comme la réalisation d’un équipement scolaire.

Si l’on ajoute la pose de la première pierre du projet ATOS, en octobre, et la démolition de l’autopont entre Carrefour et Grand’Place dans le cadre du projet de rénovation du centre commercial porté par Klépierre , GrandAlpe affirme clairement sa nouvelle identité.

Démolition de l’autopont : Et après ?

La démolition de l’autopont Marie-Reynoard, entre Grand’Place et Carrefour, présentée en réunion publique, constitue la première grande étape du projet de réaménagement global des espaces publics du secteur. Elle permettra la création d’une rue apaisée dans le prolongement de l’actuelle avenue Marie-Reynoard, l’amorce du réaménagement du cours de l’Europe et la création d’une grande place publique.
Une nouvelle rue sera ainsi aménagée à la place du pont. Elle permettra de créer un large espace piéton végétalisé entre les parcs Jean-Verlhac et Maurice-Thorez, connecté aux nouvelles entrées de Grand’Place et Carrefour, de maintenir une circulation automobile à double sens, de créer une piste cyclable bidirectionnelle et d’engager la requalification de l’avenue Allende.
Une concertation sur les espaces publics se déroulera entre novembre 2020 et mars 2021, pour un début des travaux en avril 2021.

Image
Image
Projet urbain : GrandAlpe se fait un nom
Descriptif Image
La démolition de l'autopont Marie-Reynoard, qui relie Echirolles et Grenoble entre Grand'Place et Carrefour, constitue la première étape marquante du projet GrandAlpe.

Le calendrier des travaux

Mi-mars, travaux préparatoires :

  • préparation de l’autopont (démontage du mobilier, abattage des arbres)
  • protections des ouvrages situés à proximité (installation de palissades, clotures, protection des arbres...)
  • installation de balisage et de signalétique pour la circulation

Mi-avril à fin juin :

  • démolition du tablier et des piliers
  • démolition des fondations
  • démolition des rampes nord et sud

La circulation entre le cours de l’Europe et l’avenue Reynoard ne sera pas coupée, celle sous le pont le sera 5 à 10 jours durant la démolition. La circulation vers Echirolles se fera par le côté de Grand’Place. Le carrefour sera restitué fin mai.