Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Libre expression d'octobre 2021

Thématique actu

Libre expression d'octobre 2021

Tag(s)
Tags
Tribunes libre expression
Publié le 4 octobre 2021
Modifié le 5 octobre 2021
Paragraphs

Groupe “Échirolles citoyenne, écologiste et solidaire”

Les élu-es du groupe ECES apportent leur soutien aux agent-es de la poste, actuellement mobilisés sur notre ville. En effet, la Direction de la Poste d’Échirolles prévoit une réduction de l’amplitude d’ouverture de ses deux bureaux. Cette dégradation des services rendus au profit d’une logique de rentabilité pénalise en premier lieu les citoyen-nes.
Nous nous opposons à toute casse du service public et exigeons la garantie d'un service public de proximité et de qualité sur notre commune. Nous vous invitons également à signer la pétition de soutien en mairie ou sur Internet.

Groupe “Les Insoumis Historiques”

Auprès de tous ceux qui luttent.

Les annonces sur la prétendue amélioration de la situation économique et sociale n’y changent rien, la crise née de l’épidémie de la Covid 19 n’a pas été l’occasion pour le gouvernement d’infléchir les politiques libérales mises en œuvre dans notre pays.
Deux exemples récents de luttes menées sur Echirolles le montrent bien. Depuis plusieurs semaines, les postières et les postiers alertent sur les projets de réduction des effectifs et des horaires d’ouverture des deux bureaux de poste du centre-ville et de la Luire. C’est pour nous totalement inacceptable étant donné le rôle primordial du service public pour les plus modestes, et nous avons apporté notre plein soutien au vœu adopté lors du conseil municipal du lundi 28 septembre à ce sujet.
L’action menée par les personnels du service de soins infirmiers à domicile du CCAS d’Echirolles montre bien également à quel point l’état continue d’être sélectif sur la reconnaissance du travail remarquable effectué par les employé-es en première ligne lors de la crise de la Covid 19. Il faut que tous les personnels des soins à domicile des collectivités locales puissent être intégrés au Ségur de la santé pour toucher les même primes que les personnels des établissements de santé ou hospitaliers. C’est un devoir de justice sociale et les insoumis historiques resteront auprès de ces professionnel-les dans leur combat.

Le Groupe des Insoumis Historiques : Zaim Bouhafs -Nadjia Chabane - Karim Marir - Saïd Qezbour

Groupe “Socialistes, radicaux et citoyens pour la sociale-écologie”

Les conseils citoyens, kesako?

Nouvel acteur de la politique de la ville institué par la loi Lamy de 2014, le conseil citoyen a pour vocation de favoriser la participation les habitants des quartiers prioritaires dans la construction (Village sud, Essarts-Surieux, La Luire-Viscose) le suivi et l’évaluation des politiques publiques conduites dans ces quartiers. Six ans après leur lancement, et à l’aune de l’évaluation des contrats de ville prévue en 2022, il est intéressant de questionner leur évolution et d'analyser la teneur réelle de cette ambition de co-construction de la politique de la ville avec les habitants et les acteurs locaux.
Les décisions sont prises par vote, avec recherche du consensus.
Échirolles a installé ses conseils citoyens en 2014 et 2015. L'État formule le souhait qu'ils soient renouvelés cette année.
Fin octobre 2021, Grenoble Alpes Métropole et la ville d'Échirolles procèderont au lancement de la campagne de tirage au sort des habitants qui renforceront la composition des conseils citoyens de notre ville, déjà composée des acteurs volontaires.
Et vous? Comment participez-vous à la ville?

Laëtitia Rabih, Élise Amaïri, Marie Rueda, Joseph Virone, Mohamed Makni

Groupe "Echirolles A’venir notre ville rassemblée"

Priorité pour nos ancien.nes

La situation des personnes âgées revient, en cette fin de mandat présidentiel. Alors que la loi annoncée sur la prise en charge du grand âge a toujours été différée, nous assistons à une profusion de promesses : poste de soignants dans les EHPAD, revalorisation de la tarification horaire du maintien à domicile. La réalité est différente : les personnes âgées se sont appauvries, comme toute la population dont 10 millions sont sous le seuil de pauvreté. Le maintien à domicile est naufragé faute de moyens et de financements comme l’ont encore souligné les soignants du service de soins infirmiers à domicile du CCAS, en grève pour témoigner de leurs difficultés et revendiquer une revalorisation. Il revient à l’état d’assumer sans ambiguïté ses responsabilités pour qu’enfin le vieillissement de la population soit pris en charge. Pour notre ville, nos propositions sont bien connues : promotion du service public tant en matière d’hébergement que du maintien à domicile car il constitue la garantie de la qualité du service et d’une tarification accessible. Par ailleurs, le banquet des anciens ne pouvant se tenir en raison de la situation sanitaire, nous proposons que le budget qui y était consacré soit utilisé exceptionnellement pour venir en aide aux personnes âgées précarisées, sur critères de revenus et pour une prime exceptionnelle aux soignants de première ligne qui ont assuré sans discontinuité la prise en charge de nos aînés les plus fragiles.

Groupe "Rassemblement National"

Texte non transmis par le groupe.

Groupe "Changer Échirolles c'est possible"

Le respect de notre environnement en parler c'est bien mais agir c'est mieux !

En 1883, un certain Eugène Poubelle inventa la poubelle.
La prise de conscience de la gestion des déchets se concrétisait.
Aujourd’hui, alors que certains revendiquent un quotidien plus respectueux de l’environnement, et s’évertuent à respecter l’espace public, d’autres se délestent de leurs déchets et objets encombrants, sans aucun complexe.
La période de crise sanitaire semble avoir agi comme un accélérateur de ces comportements, et nous avons toutes et tous pu le constater à l’échelle de notre ville.
Dans bien des quartiers d’Echirolles, on ne compte plus les dépôts sauvages et autres détritus déposer sur l’espace public. Quant à la déchetterie, pour beaucoup, cela semble être comme un voyage en terre inconnue.
Une réflexion globale doit être engagée sur ce sujet en alliant l’engagement politique, l’engagement des citoyens, des commerçants, et les services de la ville bien sûr.
Le respect de notre environnement passe aussi par une lutte de ces incivilités faisant de ce sujet un nouveau défi à relever pour la municipalité.