Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Les États-Généraux en fête

Thématique actu

Les États-Généraux en fête

Tag(s)
Tags
urbanisme
renouvellement urbain
Grenoble Alpes Métropole
Publié le 8 juillet 2021
Modifié le 8 juillet 2021
Résumé actualité
Pendant 4 jours, la contre-allée de l’avenue des États-Généraux a été piétonnisée pour accueillir des animations. Cet événement a pour but de donner un aperçu du projet d’aménagement du quartier des Essarts aux habitants et d’entamer une réflexion sur les usages futurs du secteur.
Paragraphs
Image
Image
 Photo de la contre-allée de l'avenue des États-Généraux, sans voiture pendant quelques jours accueillait des animations. Nous voyons des stands, des jeunes essayer un parcours vélo.
Descriptif Image
La contre-allée de l'avenue des États-Généraux sans voiture pendant ces quatre derniers jours accueillait notamment un parcours vélo.
Texte

Depuis lundi et jusqu’à ce soir, la contre-allée de l’avenue des États-Généraux qui longe la ligne de tram accueille non plus les voitures mais plusieurs animations. Des parcours vélo, une marelle et des jeux géants, tels que des damiers pour jouer aux échecs ou aux dames, ont été peints sur le bitume. Môlkki, jokari, ainsi que des vélos et un tandem sont mis à disposition du public. Le milieu de l’allée est occupé par des stands de restauration, et tout autour sont dispatchés des chaises de camping et des transats pour créer des espaces de détente.

 
 

Des usages à inventer

Cette action rentre dans la cadre du Programme national de rénovation urbaine (PNRU) des Villeneuves, qui prévoit notamment le réaménagement du secteur des Essarts : “Le parvis de La Butte, qui va être en partie arboré et équipé de mobilier urbain, n’accueillera plus le marché. Il sera déplacé sur la contre-allée de l’avenue des États-Généraux”, précise Servanne Commiot, directrice du projet de renouvellement urbain des Villeneuves à la Métropole. Pour cela, cette contre-allée qui est aujourd’hui une aire de stationnement sera piétonnisée. “Le marché l’occupera une demi-journée par semaine, il faut réfléchir avec les habitants aux usages que ce nouvel espace urbain peut accueillir les six autres jours ”, indique-t-elle.
Le cabinet d’urbanisme spécialisé dans la concertation présent sur les lieux, Les ateliers déconcertants, mène ainsi une enquête d’usage sur place : “Nous observons les pratiques, repérant ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, et faisons remplir un questionnaire aux passants, décrit Élise Lemercier, une des urbanistes du cabinet, On remarque déjà que l’activité vélo a un potentiel. Les personnes nous font remarquer aussi que l’espace leur parait plus grand qu’ils ne l’imaginaient”.
D’autres animations autour du PNRU sont prévues sur l’autopont de l’avenue des États-Génraux cet automne.

Image
Image
Un agent présente le projet urbain qui va modifier le quartier à des habitant-es.  Il leur montre des photos simulation de ce que sera le quartier après les travaux.
Descriptif Image
Sur l'avenue des États-Généraux piétonnisée sont présentées des images du projet.