En un mois, 2e arrivée massive de gens du voyage sur le parking d’Alpexpo : inacceptable pour le maire

Thématique actu

En un mois, 2e arrivée massive de gens du voyage sur le parking d’Alpexpo : inacceptable pour le maire

Publié le 12 juin 2017
Modifié le 19 juin 2017
Paragraphs

Ce dimanche 11 juin 2017 dans l’après-midi, ce sont à nouveau des centaines de caravanes qui se sont installées sur la parking d’Alpexpo après avoir bloqué durant plusieurs heures la rocade et le rond-point. Pour la seconde fois en à peine un mois, les habitants des Granges sont confrontés à ce phénomène et manifestent légitimement leur colère face à la récurrence de ces occupations.

Le maire d’Echirolles, Renzo Sulli, réaffirme, une fois de plus, son exaspération face à cette arrivée massive dont il n'a pas été averti par les services de la préfecture. A l’heure où sont rédigées ces lignes, aucune information sur le nombre d’occupants ni sur la date de leur départ n’a été communiquée au maire.

Force est également de constater qu’aucune autre solution provisoire n’a été proposée malgré les exigences successives de la Ville formulées — en réunion et par écrit — auprès de la Métro et de la préfecture.

“La question de ces occupations est complexe, indique le maire, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit considérer que la solution Alpexpo est la moins mauvaise ou la moins gênante. L'absence totale de concertation préalable conduit quasiment à dire au maire concerné au premier chef : «Débrouille-toi !». Ce n'est pas acceptable.”

La non-prise en compte de ces questions comme de la recherche de solutions adaptées fait que ce sont Echirolles, les riverain-es des Granges, les commerçants de Grand'place et les services municipaux mobilisés qui subissent à chaque fois tous les désagréments d’une telle installation sauvage. “Le parking d’Alpexpo ne peut en aucun cas devenir une solution durable en attendant que l’aménagement d’une aire de grand passage soit réalisée au Fontanil. D’autres pistes d’installation provisoire doivent être impérativement trouvées. J’exige donc qu’une réunion spécifique soit organisée au plus vite afin que chacun prenne sa part de responsabilité”, déclare Renzo Sulli. “Ce n’est pas aux services de la Ville, déjà sur-sollicités, d’intervenir sur des secteurs qui n’appartiennent pas au territoire communal”, conclut le maire.