Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Des repas et colis alimentaires pour les édudiant-es

Thématique actu

Des repas et colis alimentaires pour les édudiant-es

Tag(s)
Tags
Association
Publié le 9 mars 2021
Modifié le 17 mars 2021
Résumé actualité
Le 6 mars, en présence du maire Renzo Sulli et des élu-es Amandine Demore, Sylvette Rochas et Yacine Hamidi, le Comité du Secours Populaire d’Echirolles a accueilli à son siège les étudiant-es résidant dans la commune.
Paragraphs
Image
Image
Les bénévoles du Secours Populaire posent avec les élu-es devant le lieu de la distribution alimentaire.
Descriptif Image
Le Secours Populaire organise une distribution alimentaire tous les 15 jours. Il propose aussi un vestiaire solidaire dans ses locaux du 2 allée de Saintonge.

Texte

Les étudiant-es, un public nouveau, prêt à s’engager

Dès 14h, au 20, allée du Gâtinais, les bénévoles ont commencé à accueillir les premier-es étudiant-es pour une distribution organisée avec l’aide de la Ville et du CCAS. « Nous ne devrions pas être là, déplore Philippe Girard, mais ce n’est pas normal que des étudiants aient faim dans un pays comme le nôtre ».
Secrétaire départemental du Secours populaire, il est aussi secrétaire général du comité d’Echirolles qu’il a contribué à rouvrir au printemps. « Depuis le confinement, nous avons constaté la grave situation des étudiants, souvent privés de leurs petits boulots, mais nous les avons vu aussi grossir nos rangs, note-t-il. Pour ces jeunes, la solidarité fonctionne dans les deux sens et c’est tout l’esprit de notre association ».

L’énergie des bénévoles

Derrière les masques, on devine les sourires des bénévoles. Parmi eux, plusieurs étudiant-es ou de jeunes travailleurs, Imen, Rayane, Julia, Hervé, Junior ou encore Hamdi, et les bénévoles du comité Audrey, Latifa, Maria, Salima, Samira et Soraya, heureux-se d’avoir cuisiné pour les bénéficiaires et de les accueillir avec café et gâteaux. Chacun-e est reparti avec un repas réconfortant après avoir rempli son panier de produits frais, de pain, de conserves et de produits d’hygiène.
Les commerçants aussi ont joué le jeu : La Mama et la Boulangerie Bec à Echirolles, la boulangerie Ferrari à Fontaine... Tous sont prêts à recommencer dans les prochains mois puisque d’autres distributions sont envisagées.

Image
Image
L'équipe de bénévoles, tous masqués, pose dans les locaux prêtés par la SDH. Ils portent tous des charlottes et des blouses bleues de protection.
Descriptif Image
Dans les locaux prêtés par la SDH, les bénévoles ont cuisiné avec cœur 85 barquettes de couscous et autant de portions de tiramisu.



Image
Image
Amandine Demore, 1ère adjointe, Sylvette Rochas, vice-présidente du CCAS et adjointe aux solidarités, et Yacine Hamidi, membre du Conseil d’Administration du CCAS et adjoint à l’innovation sociale, échangent avec les bénévoles du  Secours populaire.
Descriptif Image
Amandine Demore, 1ère adjointe, Sylvette Rochas, vice-présidente du CCAS et adjointe aux solidarités, et Yacine Hamidi, membre du Conseil d’Administration du CCAS et adjoint à l’innovation sociale, ont échangé avec les bénévoles.
Texte

Une opération dans le cadre du Collectif pour le droit à l’alimentation

« Le collectif est composé de la Ville, du CCAS et d’associations - Le Secours Populaire, La croix Rouge, Solidarité Village 2, Nouveaux Horizons et Human Help -, qui organisent des distributions alimentaires en différents points d’Echirolles », expose Yacine Hamidi, adjoint à l'innovation sociale. "Parallèlement, ajoute-t-il, nous offrons aussi des colis alimentaires à une quinzaine d’étudiants qui accompagnent les enfants du Village Sud et de quartiers relevant de la politique de la ville ».
L’émergence du Collectif témoigne d’une situation alimentaire préoccupante qui risque d’être aggravée avec la réduction annoncée du FEAD (Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis). Pour préserver cette aide, le Secours Populaire a lancé l’opération Dire pour Agir et recueille les témoignages des bénéficiaires.

MCM