Comité de quartiers Ouest

Thématique actu

Comité de quartiers Ouest

Publié le 29 mai 2019
Modifié le 29 mai 2019
Résumé actualité
Premier volet de la nouvelle session des comités de quartiers, la salle polyvalente Pablo-Picasso, sur le secteur de La Luire, a fait le plein pour aborder de nombreux sujets.
Paragraphs

Un point sur les projets urbains

Lors de ce comité, il fut question du projet Viscose Sud avec 93 logements dont deux tiers en accession, avec la requalification des espaces publics rue Géo-Charles et rue de l’Atlas. Autre projet, le Centre des sciences / Planétarium sur le site des Moulins de Villancourt est un projet éducatif et scientifique d’envergure. Avec 57 000 visiteurs attendus par an, le projet se veut ambitieux. Pendant toute la durée des travaux, le fonctionnement de l’école de musique sera assuré. Les habitant-es se sont inquiétés de nouvelles constructions de logements. Renzo Sulli, le maire, a souligné “Il faut rappeler que plus de la moitié des constructions à Échirolles sont achetées par des Échirollois. Demain, si on ne construit plus, si on a des enfants, ils devront partir. On aura alors une ville vieillissante”.

Image
Image
comite ouest
Image
Image
comite ouest
Descriptif Image
Les habitant-es n'ont pas hésité à prendre la paroles pour interroger les élu-es sur l'ensemble des sujets.
Texte

Adaptation climatique

Ce sont deux rendez-vous qui sont proposés aux habitant-es : les questions d’adaptation climatique seront à l’ordre du jour du Forum 21 le 4 juin, de 18h à 20h, à l’hôtel de ville ; la question du moustique tigre et comment s’en prémunir, le 6 juin, de 18h à 20h, à l’hôtel de ville également. Un habitant s’est étonné du terme adaptation et non lutte contre le réchauffement climatique. Daniel Bessiron, adjoint à l’environnement a expliqué que “le changement climatique est une réalité aujourd’hui. l’agglomération grenobloise est entourée de massifs et les écarts de température sont encore plus importants. On parle d’une augmentation de 4 à 5 degrés. Cela créé des changements dans la biodiversité comme l’invasion du moustique tigre qui est potentiellement porteur de maladie.”

L’incivilité routière

Thierry Monel adjoint à la tranquillité publique a présenté la démarche engagée par la Ville d’Echirolles ainsi que les résultats obtenus. En 2018, Échirolles a été choisie par la Directrice départementale de la sécurité publique pour expérimenter de nouveaux moyens d'action. 8 opérations conjointes Police nationale et Police municipale, avec le Centre de supervision urbaine, en appui opérationnel ont été menées entre juillet et novembre. 8 engins ont été confisqués. En 2019, le dispositif est pérennisé et étendu à la circonscription de Police nationale dans la métropole grenobloise. 5 opérations conjointes des Polices nationale et municipale ont déjà eu lieu entre les 28 mars et 23 mai, et d’autres sont programmées jusqu'à l'automne. Il précise : “Je partage avec vous le fait que c’est un fléau difficile à résorber. On essaie d’adapter les interventions et la Loi s’est adaptée également.” Certains habitant-es se sont plains de l’absence de policiers sur le quartier. L’adjoint répond : “Les policiers municipaux sont présents ! On n’aurait pas fait 7 prises de stupéfiants, on aurait pas interpellé des motos et des quads sur ce quartier s’ils n’avaient pas été là !”

MB