CLSPD : Le travail partenarial en avant

Thématique actu

CLSPD : Le travail partenarial en avant

Publié le 20 février 2019
Modifié le 20 février 2019
Résumé actualité
Signature de la convention entre les polices municipale et nationale, constat et méthodes étaient au programme de la réunion plénière du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).
Paragraphs

En introduction de la réunion le maire a tenu à valoriser le travail des agents de la Police municipale et des agents de prévention. “Il y a un travail invisible, explique-t-il. Et même si beaucoup a été fait, il reste beaucoup à faire.” Il cite parmi les exemples, l’observatoire de la délinquance, ou le logiciel réalisé en interne avec le pôle géomatique. “On se modernise pour être le plus efficace possible”.

Image
Image
clspd
Descriptif Image
Reconduite pour 3 années supplémentaires, ; la convention partenariale entre la police municipale et la police nationale a été signée par le maire Renzo Sulli, le chef du cabinet du préfet Eric Barbier.
Texte

Charles Barbier, le directeur du cabinet du Préfet, a souligné “l’excellence des relations entre nos services, et le travail du CLSPD qui fonctionne très bien.” Aussi “Échirolles n’hésite pas à être une ville pilote sur des opérations, en particulier en ce qui concerne les deux-roues.” Charles Barbier signale le travail important de la Ville sur les questions de sécurité. “La Police municipale est conséquente. C’est une ville qui est mise en exemple et honorée au sein de cette agglomération.”

 

Le Procureur de la République Éric Vaillant, a évoqué “deux gros problèmes sur l’agglomération : Le trafic de stupéfiants qui est très important et au-dessus de la moyenne nationale, ainsi que les violences crapuleuses. Il faut aussi parler des choses qui vont bien. Sur les atteintes aux biens, les vols à main armée et les cambriolages, il y a une vraie amélioration !”

Récemment arrivé sur l’agglomération, le Procureur de la République a souhaité présenté ses orientations de travail. “J’aimerais muscler la répression. Mon travail est de sanctionner les auteurs à la hauteurs des faits qui leurs sont reprochés. On doit avoir une justice plus rapide et plus sévère. On va faire plus de comparution immédiate.” Il a également précisé que “tout le travail de prévention reste indispensable.”

MB

Image
Image
clspd
Descriptif Image
le procureur de la République Éric vaillant, à côté de Nadine LeCalonnec, directrice départementale de la sécurité publique.