Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Chantiers jeunes : premières missions professionnelles

Thématique actu

Chantiers jeunes : premières missions professionnelles

Publié le 20 août 2020
Modifié le 20 août 2020
Résumé actualité
Des chantiers jeunes permettent à quatre Échirollois de connaître leur première expérience dans le monde du travail.
Paragraphs

4 jeunes, 2 filles, 2 garçons, ont été embauché-es par la Ville et Propulse durant le mois d’août, avec des subventions de la préfecture, pour des missions de surentretien des espaces verts et des équipements publics. Pierre Labriet, adjoint à la jeunesse, à la politique de la ville, aux relations avec la Métropole/population, précise que “la Ville d’Échirolles a toujours voulu soutenir les premières expériences d'emploi des jeunes, par les jobs d’été ou par les actions réalisées avec Propulse."

Une première expérience de travail pour ces quatre jeunes de Surieux et de La Luire, dont les fruits récoltés serviront à financer des études ou un permis de conduire. Mais c’est surtout un premier pied dans le monde professionnel. Un domaine dans lequel ils entrent avec les meilleures intentions, comme le souligne leur encadrant. “Je suis avec eux depuis 2 semaines. J'en suis très fier. Ils donnent le meilleur d'eux-mêmes et ils sont très motivés. Ils sont sur le terrain et ils n'ont pas peur de mettre la main à la pâte. C'est un plus pour leur avenir !”

Image
Image
Les élu-es rencontrent les jeunes qui participent à ces projets.
Descriptif Image
Pierre Labriet, adjoint à la jeunesse, à la politique de la ville, aux relations avec la Métropole/population, Yacine Hamidi, adjoint à la dynamique citoyenne des Maisons des habitant-es, à l'innovation sociale, à l'économie sociale et solidaire et Karim Marir, conseiller municipal délégué à l'insertion et à l'emploi, étaient présents lors d'une rencontre avec les jeunes pour souligner l'importance de ces actions pour la Ville. Cette rencontre, à laquelle a participé Olga Hernandez directrice de Propulse, a été l'occasion d'échanger sur les missions et les motivations.
Image
Image
Les jeunes travaillent notamment avec les services de propreté.
Texte

Coprévention et médiation

Si leurs missions consistent en venir en appui des équipes municipales sur l’entretien des espaces verts ou l’évacuation des encombrants, sur les établissements scolaires notamment, les jeunes ont aussi un important volet médiation dans leur profil. Un prévention qui a trouvé écho. "En allant voir un groupe qui la veille avait laissé du mobilier dans le parc, on a discuté, et à la fin, ils nous ont demandé des sacs poubelles." racontent-ils.
"On veut travailler les aspects de coprévention et de médiation", précise Pierre Labriet. "Des habitants eux-mêmes, employés par la Ville et Propulse, sensibilisent d’autres habitants. C'est ce qu'on veut promouvoir sur des sujets comme la ville propre ou d'autres, plus complexes".
Et si les premiers pas dans le monde professionnel sont encourageants, il reste encore deux semaines à ces jeunes pour emmagasiner de l’expérience !

MB