Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Cessez-le-feu en Algérie : “Se souvenir, c'est savoir, c'est agir...”

Thématique actu

Cessez-le-feu en Algérie : “Se souvenir, c'est savoir, c'est agir...”

Publié le 22 mars 2021
Modifié le 22 mars 2021
Résumé actualité
Elue-es et représentant-es d’associations d’anciens combattants étaient réuni-es ce vendredi 19 mars 2021, place de la Libération, pour commémorer le 59e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie.
Paragraphs
Image
Image
Vue sur la Commémoration du 19 mars 1962 - Cessez-le-feu en Algérie sur la place de la Libération.  Le maire Renzo Sulli lit le message de Geneviève Darrieussecq, ministre chargée de la mémoire et des anciens combattants, face aux élu-es et participant-es. Les portes drapeaux se tiennent sur les côtés.
Descriptif Image
Le maire Renzo Sulli a lu le message de Geneviève Darrieussecq, ministre chargée de la mémoire et des anciens combattants, avant que Roger Durand, à gauche, lise celui de Serge Drouot, président de la Commission Mémoire-Histoire.

Texte

Le 19 mars 1962
Un tournant décisif

Une date, le 19 mars 1962, qui marqua, selon Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants, dont le maire Renzo Sulli a lu le message lors de cette commémoration : “Un tournant décisif […]. Il bouleversa la vie de millions de femmes et d’hommes, en France comme en Algérie. Pour des milliers de familles, il y eut un avant et un après.”
Un tournant dont se sont souvenues les participant-es à la cérémonie, qui se sont recueillis en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie, et des combats en Tunisie et au Maroc.

“Pour un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel...”

Le maire et la première adjointe Amandine Demore, Gilbert Dupont, président de la Fnaca, Marie-Thérèse Bouriez, membre de la Fnaca, responsable des veuves, Nicole Gernez, membre de la Fnaca, Lucas Souda, président du comité de liaison, et Georges Shara, ont déposés des gerbes au pied du Monument aux morts, avant l’appel aux morts.
“Se souvenir […], c’est arracher à l’ignorance. C’est savoir y puiser les leçons pour prémunir les jeunes et futures générations de l’âpreté des guerres et de la misère. C’est agir pour un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternel dont dépend l’avenir de l’humanité”, exhortait quant à lui Serge Drouot, président de la Commission Mémoire-Histoire, à travers le message lu par Roger Durand. Un message qui résonne encore aujourd'hui.

Image
Image
Vue sur la Commémoration du 19 mars 1962 - Cessez-le-feu en Algérie sur la place de la Libération.  Jean-Pierre Falque et Georges Chaix, masquéz, réalisent un appel aux morts afin que la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie, des combats en Tunisie et au Maroc perdure. Ils sont entourés par 2 portes drapeaux et se tiennent face au monument aux morts, au pied duquel sont déposées des gerbes de fleurs. En arrière plan nous voyons les élu-es de la Ville qui assistent à la lecture.
Descriptif Image
La cérémonie s'est achevée par l'appel aux morts par Jean-Pierre Falque et Georges Chaix, afin que la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie, des combats en Tunisie et au Maroc perdure.

Titre
Commémoration du Cessez-le-feu en Algérie
Vidéo