Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

8 mars : Échirolles joue le jeu de l'égalité

Thématique actu

8 mars : Échirolles joue le jeu de l'égalité

Tag(s)
Tags
Egalité Femmes-Hommes
Maison pour l'égalité
Publié le 10 mars 2020
Modifié le 1 décembre 2020
Résumé actualité
Un temps sur le thème Déjouer des jouets était organisé ce dimanche à la Maison pour l’égalité femmes-hommes dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. Il a permis de “lancer” le Mois de l’égalité.
Paragraphs
Image
Image
8 mars 2020
Descriptif Image
L'adjointe à l'égalité femmes-hommes, Amandine Demore, a donné le coup d'envoi du mois de l'égalité sur Echirolles, où plusieurs temps sont prévus autour des idées reçues, comme sur le jeu, jusqu'au 28 mars.
Texte

Dans la salle de réunion de la Maison pour l’égalité femmes-hommes, joliment transformée en espace de jeux par les professionnelles de l’Espace Enfants-parents pour l’occasion, les enfants jouent. Deux garçons érigent une tour de kapla, de petites pièces de bois, tandis qu’une petit fille s’affaire derrière les fourneaux de la dînette en plastique…
Comme quoi, “si la condition féminine a évolué, force est de constater que le patriarcat n’est pas encore aboli”, comme l’a regrtté Amandine Demore, adjointe à l’égalité femmes-hommes, lors de son intervention. Un patriarcat qui “se fonde sur la distinction de genre et attribue des rôles présentés comme innés à chacun-e dès le plus jeune âge”.
Et le jouet est bien souvent le premier instrument de cette distinction, même si, là aussi, “les mentalités évoluent. Force est de constater que les jouets genrés demeurent. Il reste du chemin pour faire évoluer les pratiques”, achevait l’adjointe.

Une évolution en cours

Un chemin que cette Journée internationale des Droits des femmes sur le thème Déjouer des jouets se proposait donc de – commencer – à emprunter pour sortir des idées reçues. Parents ou grand-parents se sont ainsi prêtés au jeu en échangeant sur le sujet au détour d’une phrase ou d’une affirmation piochée dans la boite à discussion.
Et le constat est souvent le même que celui relevé par l’élue, même si “les choses avancent peut-être plus rapidement que ce que l’on pense”, estime une maman qui essaie de ne pas reproduire les mêmes stéréotypes avec sa fille sur les jeux, l’habillement ou les pratiques autorisées ou non.
De quoi voir prochainement des filles ériger des tour en bois et des garçons s'affairer aux fourneaux derrière la dînette ? A suivre...

Image
Image
8 mars 2020
Descriptif Image
Les échanges ont permis aux parents et/ou grands-parents d'exprimer leur point de vue sur les distinctions liées aux jeux et jouets en fonction du genre. Des échanges fructueux...

Le programme du mois

La journée de dimanche s’inscrivait dans le cadre du mois de l’égalité, du 1er au 28 mars, à Échirolles. Déjà, la visite commentée sur le thème Les femmes à l’usine de la Viscose, dimanche 1er mars au musée de la Viscose, avait rencontré un franc succès. Ce fut aussi le cas de cette journée “inaugurale”, même si le beau soleil “printanier” incitait plus à la promenade...
D’autres temps d’échanges sont programmés jusqu’au 28 mars dans les Maison des habitant-es, bibliothèque, Planning familial, à La Rampe… Retrouvez les ici.

Titre
La Journée en vidéo
Vidéo