Array ( )

Pleins vœux sur la ville !

Thématique actu

Pleins vœux sur la ville !

Publié le 17 janvier 2018
Modifié le 1 février 2018
Résumé actualité
Devant une Rampe bien remplie et un parterre d'invité-es, le maire Renzo Sulli a présenté ses vœux à la population. Il a réaffirmé sa volonté qu'Echirolles, “une ville moderne pleinement intégrée à la métropole”, aille de l'avant.
Paragraphs

En présence du préfet, Lionel Beffre, du député de la circonscription, Jean-Charles Colas-Roy, du sénateur de l’Isère Guillaume Gontard, du maire de Grenoble Eric Piolle, de Claire Kirkyacharian, vice-présidente à la Métro, des maires et d'élus de Champ-sur-Drac, Eybens, Bresson, des élu-es départementaux et régionaux, de représentants des pompiers, de la police, de nombreux membres de la vie locale échirolloise, Renzo Sulli a entamé ses propos par le contexte national “une période de commémoration et d'hommages”, évoquant les attentats de “Charlie Hebdo” et de l'Hyper Cacher en janvier 2015. Il a rappelé que l'année écoulée avait été celle des élections présidentielles et législatives, évoquant l'attente de décisions importantes sur l'emploi des jeunes, le pouvoir d'achat ou l'autonomie des communes. Contexte national toujours préoccupant quand il parle des finances et de l'injonction gouvernementale de “réduire encore les frais de notre fonctionnement et de diviser par deux nos investissements pour les années à venir”.

Image
Image
La cérémonie des vœux à la population à La Rampe
Descriptif Image
Entouré d'élu-es, le maire Renzo Sulli a souligné la capacité d'adaptation de la commune aux attentes des habitant-es.

Une ville qui s'adapte aux mutations

Après avoir évoqué le nombre d'habitant-es — “35 966” —, et souligné le taux d'occupation de deux personnes par logement (contre 4 il y a vingt ans) qui explique cette stabilité, le maire a énuméré les grands chantiers métropolitains, avec des projets qualifiés de “décisifs”, comme Essarts-Surieux, futur “écoquartier populaire”, ou des enjeux d’attractivité économique : Artelia, Artea, Ravetto, Rayon Vert, Carrefour/Grand’place… avec des milliers d’emplois à la clé.
Il s'est fait le défenseur du binôme métropole/commune, “sans lequel nous ne pourrions porter tous ces projets pour le développement économique de notre agglomération”. Une ville moderne, pour le maire, c'est aussi une ville de la transition énergétique, énumérant prix et labels, rénovation thermique des copropriétés, place de l'arbre dans une “ville qui n'est pas dense”.

Les proximités

Très présente lors des Assises citoyennes, la thématique de la ville des proximités est déclinée à travers la santé, “avec le nouveau pôle gérontologique sur le site de l’hôpital Sud et la reconstruction de la Maison des anciens”, les transports qui permettent d'évoquer le succès de la ligne C3, le réaménagement du Rondeau, les commerces avec près de 550 unités commerciales... “Nous continuerons d'équiper la ville en services et en commerces”, scande le maire, citant le chiffre de 18 000 emplois sur la ville. Bien entendu, la sécurité est soulignée au travers notamment de la démarche de la Ville auprès du ministre de l'Intérieur pour doter Echirolles d'une police de la sécurité du quotidien. “Il nous faut travailler à créer de l'emploi en direction des jeunes”, insiste Renzo Sulli, pour qui “la répression ne peut être la seule réponse”.

Une ville à vivre

Pour illustrer la capacité d'adaptation de la commune aux attentes évolutives des Echirollois-es, le maire cite les six Maisons des habitant-es inaugurées en septembre dernier, et le projet éducatif de “haut niveau”, alors que s'engage une concertation locale sur les rythmes scolaires. A l'heure de conclure, le maire s'attache à évoquer la ville conviviale, participative, animée (Tempo Libre en mai 2018), qui s'appuie sur la richesse des associations et des clubs... La scène s'ouvre alors sur le buffet, et les invité-es trinquent ensemble à 2018.

BCB

Image
Image
La cérémonie des vœux à la population à La Rampe
Descriptif Image
Evoquant une ville d'Echirolles “moderne et dynamique”, le maire a valorisé des perspectives locales “décisives” et les grands chantiers métropolitains d'avenir.