Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Succès pour l’Université populaire des parents

Thématique actu

Succès pour l’Université populaire des parents

Publié le 9 juin 2022
Modifié le 9 juin 2022
Résumé actualité
Le colloque départemental de l’Université populaire des parents d’Échirolles a été riche de rencontres et de débats pour mettre en avant la question de la parentalité dans sa globalité.
Paragraphs

Inscrit dans le cadre de la Quinzaine de la parentalité de la Caisse d’allocation familiale, le colloque a réuni une centaine de personnes, parents, technicien-nes et élu-es pour réfléchir et travailler ensemble. Renzo Sulli, maire d’Échirolles, a rappelé que “le colloque représente un point d'étape pour partager le résultat de la recherche, faire vivre et pérenniser l’Université populaire des parents chez nous.” Il ajoute que “l'école seule ne peut pas tout. Elle représente une partie importante, mais il faut d'autres moyens pour éduquer les citoyens de demain.” Dorothée Durand, 3e vice-présidente de la Caf Isère, a précisé l’implication de la Caisse d’allocation familiale, qui “œuvre chaque jour pour porter des sujets forts comme les vôtres. La Caf a une longue tradition de partenariat avec les institutions et associations.” Elle rappelle que la Caf n’est pas là que “pour verser des aides financières mais aussi soutenir le développement d'action en faveur de l'enfance, de la jeunesse, de la parentalité. S'enrichir de nos connaissances qui nous aideront dans nos missions respectives”.

Image
Image
colloque upp
Descriptif Image
Le maire, lors de l'ouverture du colloque départemental de l'Université populaire des parents qui a rassemblé près de 100 personnes à la salle des fêtes.
Image
Image
colloque upp
Image
colloque upp
Descriptif Image
Ateliers et restitutions ont démontré l'énergie collective déployée lors de cette journée.
Texte

Une présentation de la construction de l’UPP, de son inscription au sein de l’association fédérative des universités populaires de parents et des initiatives parentales citoyennes (AF-UPP-IPC), et l’accompagnement de la Maison des habitant-es des Écureuils, a permis de resituer l’action des 3 années de recherche. Par la suite, 4 ateliers autour de diverses thématiques - la lutte contre les discriminations, l’épuisement parental, l’épanouissement de l’enfant, l’école - ont, chacun à leur manière, fait émerger idées et récits. Que ce soit au cours d’une restitution théâtrale ou sur tableau blanc, les groupes ont su profiter de la synergie collective et de l’apport de chacun-e des participant-es, pour présenter les fruits nourris des échanges.

Et s’il n’était évidemment pas question de régler tous les problèmes en une après-midi, il était surtout affaire de mettre autour de la table l’ensemble des acteurs dont le but vise à l’épanouissement de l’enfant et le bien-être parental. Pour Sylvette Rochas, adjointe aux solidarités, la réussite est totale “Vous avez accouché d'une démarche magnifique. On veut que les habitants soient force de propositions et investis comme vous. C'est une ressource extraordinaire pour les élus. C'est important de nous dire comment vous vivez votre quotidien.” Une dynamique que l’élue souhaiterait voir se développer encore davantage “On a envie que ça fasse boule de neige avec d'autres parents.” Un succès complet et une histoire à poursuivre.

MB

Image
Image
colloque upp
Descriptif Image
Sylvette Rochas, adjointe aux solidarités, a souhaité que “l'investissement des habitants fasse boule de neige avec d'autres parents”