Array ( )

Questions de Métropole

Thématique actu

Questions de Métropole

Tag(s)
Tags
Concertation
Publié le 26 février 2016
Modifié le 16 novembre 2018
Résumé actualité
Les habitant-es ont répondu en nombre à l'invitation de la mairie pour discuter ensemble de la Méropole, un an après sa mise en place.
Paragraphs

“Nous nous étions engagés à faire régulièrement le point avec les habitant-es sur les questions métropolitaines”, a rappelé le maire Renzo Sulli. “Nous souhaitons une Métropole la plus proche possible des habitant-es, une Métropole de solidarité, de citoyenneté.” Une volonté de co-construction appuyée par Christophe Ferrari, président de la Métropole. “La Métropole n'est pas un objet désincarné au-dessus des communes. Elle doit être faite avec toutes les communes.” Thierry Monel, adjoint à la démocratie locale, a précisé que “les élu-es communautaires sont là pour défendre les intérêts des Echirolloises et des Echirollois.”

Image
Image
Questions de Métropole
Texte

La Métropole au quotidien

Lors de cette soirée, les habitant-es ont pu poser directement les questions sur des sujets de tous les jours, dont les compétences ont été transférées à la Métropole, comme les voiries, l'eau ou l'électricité. Concernant l'entretien des voiries, Laëtitia Rabih, adjointe aux espaces publics, a précisé qu'un diagnostic avait été mené par une société indépendante sur l'ensemble des communes de la Métropole. "A Echirolles, 50 % des voiries sont en bon état ou en très bon état." Et Christophe Ferrari d'expliquer que "cette année, le budget pour l'entretien des communes représente le double du budget transféré. Donc, il y aura une priorisation qui se fera dans les semaines à venir”

Image
Image
Questions de Métropole
Texte

Des interrogations autour des compteurs Linky ont été soulevées. Daniel Bessiron, adjoint au développement durable, a répondu : “Nous avons pris attache auprès du Criirem (1) sur la question des ondes électromagnétiques, et il n'y a pas de nuisances par rapport aux compteurs communicants. Quant aux questions de confidentialité, toutes les informations sont cryptées.” Au sujet de la tarification de l'eau, l'adjoint a expliqué qu'au moment du transfert de compétences, “la Ville d'Echirolles a porté très fortement la tarification sociale”. Christophe Ferrari a précisé que “les tarifs de l'eau n'ont pas augmenté sur les 49 communes entre 2014, 2015 et 2016”.

 

(1) Centre de recherche et d'information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques

Image
Image
Questions de Métropole
Texte

Des idées à venir

La répartition des logements sociaux a été une forte préoccupation habitante lors de la soirée. Liliane Pesquet, adjointe au logement, a précisé que '“4 000 personnes en moyenne demandent des logements sociaux sur Echirolles, dont 1 500 classent la ville en premier choix. C'est dire si la commune est appréciée ! En fonction de l'intérêt général, il y a un besoin de rééquilibrage”. Une vision partagée par Christophe Ferrari : “Il faut que le logement social soit mieux réparti sur l'ensemble du territoire.” D'un point de vue économique, Alban Rosa, adjoint à l'économie, a rappelé que “la Ville d'Echirolles a un savoir-faire sur son territoire”, et souhaite que “l'attractivité de la Métropole bénéficie à la commune. C'est en étant attractif qu'on crée une dynamique et qu'on créera de l'emploi”. Le président de la Métropole conclut : “Il ne doit pas y avoir de concurrence entre les secteurs au sein de la Métropole. Le territoire métropolitain doit être un espace de coordination et de complémentarité.” La réussite de cette soirée d'échange, portée par l'intérêt manifeste des habitant-es, a démontré la manière dont la complémentarité entre la Ville et la Métropole s'inscrit au service des citoyennes et citoyens.

Image
Image
Questions de Métropole
Texte

Laurent Vanplin Président de l’association des habitants des Granges

“Des évolutions vont dans le bon sens, mais notre principale inquiétude réside dans le maintien d’une relation de proximité entre les élus métropolitains, les élus locaux et les habitants. Il va falloir du temps pour nous familiariser avec les transferts de compétences, assimiler leurs répercussions dans la gestion du quotidien, bien identifier nos interlocuteurs en termes de services et de personnes. On attend des réponses sur les problèmes de voirie, de stationnement, d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, que nous avons évoqués à plusieursoccasions. Il y a des aménagements à réaliser ou à revoir pour maintenir un confort de circulation dans le quartier. Quelle sera la réactivité des nouvelles équipes, et à quel coût ? Nous attendons que nos interpellations soient prises en compte et réglées. Nous sommes également très sensibles au traitement des nuisances du parking d’Alpexpo. Nous espérons qu’une prochaine rencontre avec la direction, des représentants des Villes de Grenoble, Eybens et Echirolles, des responsables de la sécurité, apportera enfin des solutions concrètes.”

Image
Image
Questions de Métropole
Texte

Dominique Raudin Habitant du quartier Surieux

Il n'est pas un habitué des réunions de concertation. “C'est la première fois que je participe a ce type de rendez-vous, même si j'ai fait quelques réunions avec le centre social”, déclare Dominique Raudin. Mais celle-ci a attiré son attention de la manière la plus simple. “J'ai reçu une invitation alors je suis venu.” Une première donc, mais une première instructive. “J'ai appris beaucoup de choses sur les compteurs électriques ou le coût de l'eau.” Des enseignements importants sur les questions du quotidien, mais la réunion a été riche également autour des relations entre les institutions. “Il y a beaucoup de compétences qui ont été transférées, et c'est important que la Ville et la Métro travaillent ensemble.” Une démarche collective qui semble l'avoir convaincu : “Je pense que la métropolisation est une bonne chose pour les habitants.”