Array ( [valeur] => 3 [couleur_html] => #f0e641 )

Projet secteur République : la concertation se poursuit

Thématique actu

Projet secteur République : la concertation se poursuit

Tag(s)
Tags
Travaux
Publié le 12 juillet 2021
Modifié le 13 juillet 2021
Résumé actualité
Le deuxième atelier de concertation sur le projet d’évolution du secteur République - Guy Moquet s’est tenu jeudi. Les associations de riverains, les élus, les techniciens de la Ville et les entreprises parties prenantes au projet ont pu échanger sur l’étude des modes de déplacements, les ajustements proposés sur la parcelle Reynier et les intentions du projet de la parcelle Villard.
Paragraphs

La concertation sur les projets de construction du secteur République - Guy Moquet se poursuit avec, jeudi dernier, le deuxième Atelier de projet urbain (APU). Cet atelier rentre dans le cadre de la série de réunions prévues jusqu’à la fin de l’année pour informer les habitants des intentions et des avancées des projets et recueillir leurs observations.
La réunion du 8 juillet se déroulait en présence de la 1ére adjointe Amandine Demore, de l’adjoint à l'environnement durable, aux transitions, Daniel Bessiron, et de Lætitia Rabih adjointe à l’aménagement urbain, d’une quinzaine de représentants des associations de riverains, des techniciens de la Ville et des entreprises travaillant sur le projet, parmi lesquelles Transitec.
Ce bureau d'étude spécialisé dans les problématiques de mobilité doit établir à la demande de la Ville un diagnostic sur l’organisation des déplacements dans le secteur. Un de ses consultants, Sébastien Simonnet, était invité à préciser la méthodologie de l’étude et le périmètre sur lequel elle sera menée : Pour faire une estimation précise des flux et avant de rechercher des principes d’organisation des déplacements, nous rassemblons les données existantes et effectuons une enquête de circulation.” Ces “visites sur le terrain” ont eu lieu la semaine du 15 au 24 juin et se sont déroulées “à plusieurs moments de la journée afin d’avoir une représentation au plus juste des flux”. Nous avons des outils qui permettent de pondérer les résultats par rapport à la période post covid”, a rassuré le consultant. Si les résultats ne sont pas encore traités, le cabinet a présenté ses objectifs :“L’idée est d’organiser la place des différents modes dans le secteur tout en préservant le caractère apaisé du quartier”.
Concernant l’aménagement de la voierie, Daniel Bessiron a d’ailleurs rappelé que “la Ville travaille en permanence et en coopération avec la Métropole, mais c’est bien avec [l'] accord et après [les] sollicitations [de la Ville] que les choses avancent”.

“Conserver les vues”

Isère habitat, le promoteur de la parcelle Reynier, est également venu présenter les ajustements du projet, suite aux remarques des riverains lors du dernier APU. “On a voulu le faire évoluer pour concilier au maximum les observations des riverains avec les objectifs des promoteurs”. Plutôt que des maisons mitoyennes, l’architecte propose quatre maisons de deux habitations chacune. Une disposition qui permet d’ouvrir des vues vers le cœur de l’îlot et d’adapter l’architecture aux maisons du quartier”, décrit Thomas Pouderoux, responsable du développement chez Isère Habitat.
Enfin, les première esquisses de l’aménagement de la parcelle Villard ont été dévoilées par le paysagiste du cabinet d’urbanisme Indigene: Les constructions seront espacées pour conserver les vues et l’emprise au sol a été limitée afin de permettre à la faune de circuler, aux eaux de pluies de s’infiltrer”. Par ailleurs, un corridor écologique traversera la parcelle en continuité de celui du secteur Colas. L'atelier d'architecture Benoit présentera le projet architectural lors du prochain APU cet automne.

 

 

Le prochain APU se déroulera cet automne.