Libre expression de juin 2022

Thématique actu

Libre expression de juin 2022

Tag(s)
Tags
Tribunes libre expression
Publié le 7 juin 2022
Modifié le 8 juin 2022
Paragraphs

Groupe “Échirolles, citoyenne écologique et solidaire”

Un lieu de loisir vert pour le centre-ville

Ce 02 juillet, nous aurons le plaisir d’inaugurer le nouveau parc Croix-de-Vérines, entre l’avenue des Francs-Tireurs et partisans français (FTPF) et le lycée Thomas-Edison. Ce parc de 23 000 m² sera un véritable poumon vert pour le centre-ville et constitue le sixième espace vert majeur de la ville. Après avoir reçu le trophée de l'adaptation au changement climatique dans la catégorie "réduction des risques climatiques" pour la transformation de la cour de l'école Marcel David, nous continuons ainsi notre développement des îlots de fraîcheur. La désimperméabilisation du sol et la création de noues d’infiltration permettront ainsi de récupérer toutes les eaux pluviales et de favoriser l’évapotranspiration. La plantation de 150 arbres et de nombreux arbustes aideront également au développement de la biodiversité et constitueront un rempart contre la pollution sonore de la Rocade se situant à proximité.

En plus de l’impératif écologique, ce parc sera également un lieu de loisir avec de nombreux aménagements pour tous les âges : terrain en herbe, piste de course, jeux d’eau, bac à sable, trampoline, parcours évolutif de jeux par tranches d’âges. Les enfants pourront s’amuser grâce à des balançoires, un mini-toboggan, un pont mobile ou des poutres en bois. Les plus grands pourront profiter de filets, d’un tunnel en cordage, et même une tyrolienne de 25 mètres.

Daniel Bessiron, adjoint au développement durable, aux transitions et aux éco-quartiers.

Groupe “Socialistes, radicaux et citoyens”

La GUP, gestion urbaine de proximité propose de porter un regard commun entre les habitants, les acteurs de l'aménagement urbain, les bailleurs sociaux et la ville pour améliorer le cadre de vie et d'offir un débat de proximité à la sociale-écologie.
Ainsi, les services de la ville, élus de la GUP, ainsi que les bailleurs AIH et SDH ont rencontré, les habitants de la Viscose et ceux du village Sud.
Ces rencontres ont permis de concerter les habitants au sujet de l'amélioration des espaces publics, et de l’embellissement de cadre de vie, dans une recherche de bien-vivre ensemble et de solutions pérennes.
Notamment sur l'utilisation des espaces communs en fonction des âges, des aspirations, de la recherche de fraîcheur, de jeux pour les tout-petits et les adolescents.
Il s'agit d'optimiser l'espace public pour permettre les mixités fonctionnelles, selon les besoins exprimés d'une part, et les contraintes techniques, d'autre part.
Le souhait de la Ville est de faire aboutir le maximum de demandes.
Certaines, le sont déjà, d’autres sont en cours de réalisation ou de commande.
Les rencontres au Village Sud et à la Viscose, se tiendront au plus tard début Juillet, afin de permettre à l'ensemble des acteurs, de valider ensemble, le fruit de leurs travaux communs.
La GUP, pour une ville fonctionnelle, embellie et un cadre de vie qui fait sens commun!

Élise Amaïri, Laëtitia Rabih, Marie Rueda, Joseph Vérone, Mohamed Makni.

Groupe “Changer Échirolles, c'est possible !”

Encore une occasion manquée pour la ville !

A Echirolles, le discours sur l’urbanisation est à double face. Une face green washing le Cit’ergie Gold, les ilots de fraicheur, les petites fleurs sur les panneaux d’entrée de ville et l’autre face, d’une majorité municipale adoptant la modification 1 du plan local d’urbanisme intercommunal dit PLUI. Cette modification qui nous a été proposée lors du dernier conseil municipal ne revient pas sur les hauteurs démesurées prévues pour les futurs projets d’urbanisation. Et quelles hauteurs !! Selon les quartiers de 23m (R+6) au sud du quartier pavillonnaire de la Viscose, 29m (R+7) sur l’avenue des Etats Généraux et jusqu’à 38m (R+11) au niveau du 69 cours Jean Jaurès. Bref, nous ne pouvons même pas en conclure que plus c’est haut, plus c’est beau, car beaucoup d’échirollois connaissent déjà les effets néfastes de cette urbanisation démesurée sur leur cadre de vie. Nous considérons que cette modification du PLUI ne répond NI aux enjeux climatiques, NI aux enjeux de lutte contre l’artificialisation des sols, NI à la prise en compte des dernières alertes faites par les scientifiques sur ces sujets ; C’est pourquoi notre groupe a voté contre cette modification et sera toujours aux côtés des habitants pour les aider à préserver leur cadre de vie.

Fabienne SARRAT, Suzy Mavellia, Laurent Berthet | Groupe Changer Echirolles