Libre expression d'avril 2022

Thématique actu

Libre expression d'avril 2022

Tag(s)
Tags
Tribunes libre expression
Publié le 5 avril 2022
Modifié le 5 avril 2022
Paragraphs

Groupe “Echirolles, citoyenne écologique et solidaire”

Un budget au service des habitant.es

Lors du conseil municipal de mars, nous avons voté le budget 2022 pour notre ville. De nombreuses incertitudes continuent de peser sur nos finances, notamment la hausse du prix de l’énergie et le désengagement de l’État qui risque de s’accentuer. Cependant, nous n’augmenterons pas la fiscalité et nous continuons de nous désendetter.

Ce budget est au service des habitant-es conformément aux priorités fixées : l’environnement, l’amélioration du cadre de vie et les solidarités.

Le parc Croix-de-Vérine permettra aux habitant-es de bénéficier d’un îlot de fraîcheur en plein centre-ville et nous développons notre l’agriculture urbaine avec la réalisation d’un verger dans le quartier ouest et d’un jardin partagé aux Granges.

La tranquillité publique sera renforcée avec le déploiement de nouvelles caméras et le recrutement d’un policier.

Cette année 2022 verra la poursuite du renouvellement de la Villeneuve avec notamment le démarrage de la rénovation de l’école Jean-Paul-Marat.

L’école Joliot-Curie à la commanderie bénéficiera quant à elle d’un nouveau restaurant scolaire et d’une salle polyvalente.

La participation habitante sera accrue avec la création de deux budgets participatifs.

Enfin, nous continuons de défendre notre politique en faveur de la solidarité avec des subventions adaptées aux opérateurs comme au CCAS et un maintien du soutien aux associations.

Amandine Demore, première adjointe.

Groupe “Les Insoumis Historiques”

Le projet d’épicerie sociale et solidaire en bonne voie

Depuis maintenant plus d’un an, le projet de création d’une épicerie sociale et solidaire sur le quartier Ouest/Viscose grandit. Ce furent tout d’abord de nombreuses réponses à un questionnaire lancé par la Maison des habitant-es de la Ponatière en collaboration avec les associations et le collectif Echirollois pour la droit à l’alimentation. Les plus de 90 questionnaires reçus montraient l’intérêt de la part de la population pour ce projet ainsi que de nombreux-ses volontaires pour s’impliquer dans la réalisation de cette épicerie sociale et solidaire.

Une réunion de lancement en novembre 2021 a également permis de réunir l’ensemble des acteurs du projet et depuis il avance à grand pas porté par une vraie dynamique citoyenne. Il devrait ainsi voir le jour très prochainement.

C’est bien tout le sens de l’action municipale portée par le groupe des insoumis-es historiques avec l’ensemble de la majorité échirolloise : permettre, partout où cela est possible, l’émergence des projets citoyens et accompagner ces dynamiques. Ce sont toutes ces énergies positives qui font d’Echirolles cette ville des solidarités à laquelle nous sommes tous-tes attachées. Avec vous toutes et tous, nous continuerons dans cette direction dans les années à venir.

Groupe des Insoumis-es Historiques : Zaim Bouhafs -Nadjia Chabane - Karim Marir - Saïd Qezbour

Groupe “Socialistes, radicaux et citoyens”

Une ville bien gérée, face aux aléas

Malgré la crise sanitaire de 2019, la ville d’Echirolles a réussi à équilibrer une fois de plus son
budget pour l’année 2022 tout en maintenant les services publics de proximité et ce, sans recourir au levier fiscal depuis 2016.
Pourtant, l’inflation par les prix de l’ordre de 2,6 % et par le coût de l’énergie qui avoisine les 20,2 % vont obérer le budget. De plus, la stagnation des concours financiers, viendra se rajouter aux 5,2 millions d’euros de pertes de recettes déjà constatées depuis 2011.
Même si le projet de loi de finances de 2022 réaffirme une baisse globale des dépenses publiques par l’État, la ville s’évertuera à maîtriser ses charges de fonctionnement (4,28 % de charges de personnel en plus par rapport à 2021). En parvenant à diminuer ses dettes de 20,8 millions d’euros, la ville s’est dotée d’une capacité de désendettement inférieure à 11 années et ses contrats financiers sont toujours sécurisés selon la classification des risques de Gissler.
La dette par habitant se maintient à 1 051 euros au 1er janvier 2022.
Quant au respect de la transition écologique, il est concrétisé par la rénovation des bâtiments
énergivores et le renouvellement du parc de véhicules utilitaires et légers.
Enfin, la politique sécuritaire ne sera pas négligée eu égard aux attentes des échirollois et au
développement économique notamment avec le projet Connexions Gare.

Joseph Virone, Laëtitia Rabih, Marie Rueda, Élise Amaïri, Mohamed Makni

Groupe "Echirolles A’venir : notre ville rassemblée"

Un budget sans ambition

Nous plaidons pour un budget ambitieux en terme social, environnemental et avec le souci de proximité et d’amélioration de la qualité de vie de nos habitant.es. Nous demandons des choix et non des efforts de gestion dans le seul but d’améliorer des ratios. Il est urgent de penser à un plan de relance pour tous les secteurs de la ville. Il n’est plus possible de réduire les dépenses en pensant toujours que les activités au rabais sont utiles pour les habitants. Les projets immobiliers plombent nos politiques au profit des aménagements à réaliser. Nous aurions préféré un plan école pour faire face aux températures extrêmes dans les classes. Idem pour le dispositif « mur-mur » alors que le dernier rapport du GIEC alerte, la ville doit prendre sa part en accompagnant plus fortement les copropriétaires.  La nouvelle diminution de 250k€ de la subvention du CCAS est politiquement grave. En effet, Echirolles a toujours été à la pointe de l’innovation sociale. Cette décision pour la seconde année consécutive n’est qu’un acte supplémentaire de braderie de l’héritage sociale de notre ville. Le budget 2022 n’a pas l’ambition d’une politique de gauche, écologique mais plutôt la mauvaise sensation d’un simple exercice de gestion comptable. La santé financière de la collectivité est primordiale mais d’autres choix politiques forts doivent être faite. Agir est souvent la meilleure façon pour affronter un monde qui bouge et aujourd’hui dans le budget 2022 c’est la gestion qui prime.

Les Elu-es du groupe 
 

Groupe "Rassemblement National"

Texte non transmis par le groupe.

 

Groupe “Changer Echirolles, c'est possible !”

Notre chapelle templière est en danger !

Cette pépite historique se retrouve au centre d’un projet immobilier en pied de la Frange verte. Dans l’attente de sa restitution à la ville, ce patrimoine est détérioré par la végétation. Les passionnés d’histoire sont inquiets. Pourtant cette chapelle a été labellisée « patrimoine de l’Isère » et une subvention de 50 000 euros a été accordée par le Département pour sa rénovation. Il est temps que la ville prenne la main sur ce dossier afin desauver définitivement le plus vieux monument d’Echirolles.

Fabienne Sarrat Groupe Changer Echirolles