Les Maisons des habitant-es se projettent

Thématique actu

Les Maisons des habitant-es se projettent

Tag(s)
Tags
Maison des habitant-es Surieux
Maison des habitant-es La Ponatière
Maison des habitant-es Les Essarts
Maison des habitant-es Anne-Frank/Les Granges
Maison des habitant-es Les Ecureuils/Centre-Est
Maison des habitant-es Village Sud
Publié le 14 novembre 2018
Modifié le 14 novembre 2018
Résumé actualité
La dynamique des Maisons des habitant-es (MDH) se conforte. Le renouvellement des projets sociaux de territoire en lien avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) fait l’objet de réunions avec les usager-ères afin de définir une “feuille de route” pour la période 2019-2022. La phase de concertation a démarré aux Essarts.
Paragraphs

C’est une période de quatre ans qui se réfléchit. Bilans et perspectives à l’appui. Dans l’échange. De novembre à début décembre, à tour de rôle, les MDH vont solliciter les habitantes et habitants de leur périmètre afin “de mettre en question l’évolution du territoire et les enjeux, les besoins et priorités, les axes d’intervention, les moyens qui seront déployés, le processus d’analyse et d’évaluation des actions”. Première de la liste, la structure aux Essarts a rassemblé 17 personnes, en présence de Sylvette Rochas, adjointe à l’action sociale et aux solidarités et conseillère départementale, d’Antar Labiod, conseiller municipal délégué aux MDH.

Image
Image
Réunion dun contrat social de territoire à la Maisons des habitants Les Essarts
Descriptif Image
En présence de l'adjointe et conseillère départementale Sylvette Rochas et du conseiller municipal délégué Antar Labiod, des usagères et usagers de la MDH Les Essarts ont imaginé les développements possibles des services, animations et activités de loisirs au sein de l'équipement.

Un processus de concertation

Depuis la municipalisation des centres sociaux en 2007, c’est le troisième renouvellement des projets sociaux de territoire — en remplacement des contrats de projets parvenus à échéance. Ils sont réalisés à la demande et dans le cadre de l’agrément de la CAF. S’inscrivant dans “le schéma départemental de l’animation de la vie sociale”, ils permettront au CCAS qui gère les MDH de bénéficier de financements. Une obligation réglementaire, certes, mais c’est davantage un processus qui conduit les six équipements de proximité à élaborer et à développer leurs interventions, services, activités et animations, de manière concertée — avec les élu-es, les membres du comité des usager-ères, les habitant-es en général, les partenaires institutionnels et les professionnel-les de secteur.

Un panorama

Cinq axes génériques guident les réflexions et les objectifs à définir : solidarité, accès aux droits, lutter contre l’exclusion sociale et la précarité ; favoriser l’émancipation des citoyennes et citoyens dans une démarche d’éducation populaire ; accompagner les parents dans leur fonction parentale ; promouvoir l’égalité et contribuer à la lutte contre le racisme et les discriminations ; développer l’économie sociale et solidaire pour améliorer les conditions de vie, notamment au travers des paniers solidaires ou des actions sur l’alimentation et la consommation.
En ce qui concerne la MDH des Essarts, le débat a présenté des éléments de bilan, listé des enjeux — sécurité, propreté et cadre de vie, parentalité, espaces publics —, des projets qui se poursuivent et des nouveaux — espace médiation sociale, achats groupés, lieu d’accueil en matière de lutte contre les discriminations. Sorties et séjours familiaux, boîte aux lettres à idées, déploiement d’actions de santé et d’insertion vers l'emploi, accompagnement les habitant-es dans leurs démarches auprès des bailleurs, tri des déchets, jardins partagés, renforcement de l’accès à la culture et à la communication “pour rendre lisible tout ce qui se fait”, ateliers parents-enfants, accroître le réseau des instances de territoire ainsi que les collaborations avec les autres services et équipements de la Ville, conforter le comité des usager-ères… Un panorama à finaliser avant la fin de l’année.
Avant d’être validés par le comité de pilotage de la CAF de l’Isère et le conseil municipal, les projets sociaux de territoire seront présentés en janvier au conseil d’administration du CCAS.

JFL

Les prochaines réunions dans les MDH