Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

La Ville accompagne les associations à la création de leur site web

Thématique actu

La Ville accompagne les associations à la création de leur site web

Tag(s)
Tags
Numérique
Association
Publié le 22 avril 2022
Modifié le 24 avril 2022
Résumé actualité
Jeudi soir, à la Maison des Associations, a eu la première session de formation à la création et la gestion de site web, à destination des associations échirolloises. Un cycle de formation qui s’inscrit dans une politique de soutien aux associations et aux habitant-es dans le domaine numérique.
Paragraphs

Animée par Sami, conseiller numérique de la Ville, cette première séance accueillait deux associations, Kayane et Reg’art, toutes deux intéressées par ce dispositif. Une séance en petit comité, qui a permis d’échanger avec chacun-e et d’établir un diagnostic précis des besoins.

L’objectif du dispositif ? « Proposer un site web gratuit aux associations échirolloises qui le souhaitent, hébergé et sécurisé par les services de la Ville, décrit Aurélien Farge, élu au développement du numérique, à l’informatique et aux logiciels libres. Le coût de l’hébergement et du nom de domaine seront donc pris en charge, mais également les problématiques techniques liées à la gestion d’un site, comme les mises à jour ou les sauvegardes, ce qui permettra de soulager les associations sur ces aspects ».

Nicolas Vivant, directeur de la stratégie et de la culture numériques à la Ville, précise : « vous serez complètement indépendant sur la production de vos contenus, et vous serez les seuls administrateurs de votre site : notre rôle est seulement de faire en sorte que vous puissiez compter sur nous pour les questions techniques  ».

Enfin, Laurent Vanplin, conseiller municipal délégué aux projets associatifs, ajoute : « un site web est un outil en plus pour les associations, mais qui demande du temps de gestion, un coût… Et être responsable associatif n’est pas inné ! Nous proposons déjà des formations sur la comptabilité ou les questions juridiques par exemple, mais le domaine numérique est tout aussi important ».

Image
Image
Des personnes assises autour d'une table écoutent la présentation
Descriptif Image
Les associations Reg'Art et Kayane, qui souhaitent développer leur communication et leur présence numérique via un site web.
Texte

S’adapter aux besoins des associations

L’objectif de cette première séance était donc de présenter ce dispositif, et de vérifier son adéquation avec les besoins des associations présentes. En effet, même si la Ville accompagne les associations sur l’aspect technique du site web, reste à elles de rédiger et de publier leur contenu en tant qu’administrateurs de leur site. « Être motivé-e, savoir se repérer dans une interface web, savoir utiliser un traitement de texte et naviguer régulièrement sur Internet sont des bases essentielles pour la formation », explique Sami.

Des bases apparemment déjà maîtrisées pour les associations présentes, qui présentent à leur tour leur projet : « nous souhaitons communiquer, mettre en lumière nos événements, et aussi moderniser notre association via ce site web » explique Christian, membre de l’association culturelle et artistique Reg’art. « Nous avons déjà un site, mais avec lequel nous avons rencontré des difficultés de gestion. Ce qu’on cherche, c’est un apprentissage de la maîtrise de l’outil ».

Une situation bien différente pour Kayane, une association qui propose un accompagnement scolaire aux élèves, et qui n’a jamais eu de site web. « Nous souhaitons également faire connaître nos actions, éventuellement via un agenda, ou encore recruter de nouveaux enseignants », décrit Amir.

Vers un partenariat sur le long terme

Dans le cas où les associations décident de se lancer, la formalisation de ce partenariat s’inscrirait donc via la signature d’une convention valable trois ans, renouvelable et reconduite tacitement dans la limite de neuf ans.

Au delà de l’accompagnement technique proposé par la Ville, ce cycle est également un moyen pour les associations de se rencontrer et de se soutenir mutuellement. En effet, un forum en ligne est également mis à disposition de toutes les associations faisant parti du dispositif. Aude, également conseillère numérique de la ville, décrit cet outil comme un « moyen de faire communauté ». Elle complète : « on sera là pour vous aider, mais ce cercle vous permettra de vous épauler dans le temps sur la gestion de vos sites respectifs ».

 

Rendez-vous donc lors de la prochaine séance le mois prochain pour entrer dans le vif de l’apprentissage !

Image
Image
Des personnent lisent un document autour d'une table
Descriptif Image
La convention entre la Ville et les associations volontaires formalisent le partenariat pour au moins 3 ans.