La Pologne à l'affiche du Mois du graphisme

Thématique actu

La Pologne à l'affiche du Mois du graphisme

Tag(s)
Tags
Centre du graphisme
Publié le 9 novembre 2018
Modifié le 15 novembre 2018
Résumé actualité
Après un Japon très poétique en 2016, ce sont les affiches polonaises, davantage concrètes, qui se mettent en scène lors du Mois du graphisme 2018.
Paragraphs

La Pologne, une destination évidente lorsqu’il fut question d’élaborer ce Mois du graphisme. “Ce pays s’est imposé par la richesse de sa production depuis plus de cinquante ans et l’influence qu’elle a pu avoir sur le graphisme français”, explique Michel Bouvet, commissaire général du Mois du graphisme 2018. “En 1956, le gouvernement polonais souhaitait dynamiser l’image de la Pologne. Il a été demandé à des artistes de réaliser des affiches pour tous les événements : cinéma, jazz, théâtre, opéra.” En résultent une matière fantastique, une inventivité de tous les instants, “une génération spontanée d’artistes qui produisent des affiches exceptionnelles”. Et aujourd’hui, un kaléidoscope incroyable qui s’agence à Echirolles.

Une première mondiale

Au Centre du graphisme, l’exposition “L’affiche polonaise 1952-2018-Une révolution graphique” promet d’être exceptionnelle. “On a voulu montrer la tradition mais également la génération d’aujourd’hui, moins connue.” Au final, 160 affiches, livres ou esquisses seront exposés. “C’est une première mondiale. Personne n’a vu un panorama de ce type !” Mais c’est l’ensemble de la programmation qui donne sacrément envie. “Merci Henrik” aux Moulins de Villancourt s’intéresse à Henryk Tomaszewski, “reconnu à travers le monde comme l’un des plus grands artistes polonais de l’Après-guerre et l’un des fondateurs de l’école polonaise de l’affiche, il fut un incroyable pédagogue”, explique Alain le Quernec, l’un de ses anciens élèves à l’Académie des beaux-arts de Varsovie. Mais il y a aussi “Pologne-Le cinéma à l’affiche”, à La Rampe, qui réunira les affiches de films polonais ou étrangers, des grands classiques du cinéma comme ceux de la nouvelle vague, mais aussi Fellini ou Coppola.
Et encore d’autres... Direction la Pologne, dès le week-end inaugural le samedi 17 novembre, 11 h 30, au Centre du graphisme.

MB

En savoir plus : echirolles-centredugraphisme.com

Fichier