Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Thématique actu

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Publié le 24 avril 2020
Modifié le 24 avril 2020
Résumé actualité
L’AFMD38 et l’ensemble des organisations appellent à se souvenir en l’honneur de la résistance et de la déportation, ce dimanche 26 avril, en se rassemblant par la pensée, et en prenant connaissance du message pour la Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation 2020.
Paragraphs

Chers Camarades,

Vous le savez, le dernier dimanche d’avril est une journée de commémoration officielle en mémoire de la résistance et de la déportation. Ce dimanche 26 avril 2020 est d’autant plus marquant, qu’il y a 75 ans, après le suicide d’Hitler le 25 avril 1945, le monde assistait avec horreur à la découverte des camps de la mort nazis et à la poignée de rescapés revenus de l’enfer concentrationnaire.
Cette journée, ô combien importante, a pour objectif de rassembler, fédérer, rappeler aux moins jeunes ce qui s’est passé pour ne pas oublier et de faire prendre conscience de ce qu’il s’est passé aux plus jeunes générations pour les responsabiliser dans la construction d’un monde meilleur.
C’est dans cette optique que le programme du Conseil National de la Résistance (C.N.R) a été pensé, écrit, et qui prend tout son sens dans une actualité plus que préoccupante avec la résurgence d’idéologies de haine, de racisme, d’exclusion et d’inégalité. Il prend d’autant plus son sens également face à la crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés, car oui la sécurité sociale est née de ce programme et nous permet aujourd’hui de faire face tant bien que mal à la situation en aidant les plus démunis, en permettant à tous d’avoir accès aux soins, en assurant le minimum vital aux populations actuellement en chômage partiel, en soutenant les entreprises en difficultés.N’oublions jamais ce qu’ils ont fait et construit pour nous.

Le Covid-19, a contraint les différentes organisations de la mémoire à annuler les cérémonies et rassemblements prévus à cet effet qui seront reprogrammés dès que cela sera possible. Néanmoins, il n’empêchera jamais l’AFMD38, ainsi que l’ensemble des autres organisations, à se souvenir en l’honneur de la résistance et de la déportation.
Pour cela, nous vous invitons en ce dimanche 26 avril à vous rassembler par la pensée pour vous souvenir en prenant connaissance du message pour la journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation 2020 que vous trouverez cidessous. Ce souvenir peut également prendre différentes formes : écouter ou chanter le « champ des Marais », faire une minute de silence, visionner un reportage où une œuvre artistique, échanger avec vos proches sur le sujet, notamment auprès des plus jeunes…
Face à la disparition de nos héros de la résistance et de la déportation qui portaient et défendaient ces messages et valeurs, nous devons plus que jamais nous mobiliser, transmettre la mémoire et former de nouveaux passeurs de mémoires.

Prenez bien soin de vous. 

Aurélien Rahon et le bureau de l’AFMD 38
 

Découvrez le message

Journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation
Dimanche 26 avril 2020

"Il y a soixante quinze ans, au printemps 1945, plus de 700 000 hommes, femmes et enfants étaient regroupés dans ce qui restait de l’univers concentrationnaire et génocidaire nazi à l’agonie.
La moitié d’entre eux devait encore périr, notamment dans les marches de la mort, avant que les armées alliées, dans leur progression, n’ouvrent enfin les portes des camps sur une insoutenable vision d’horreur.
Les survivants de ce drame du genre humain, par leur esprit de résistance, leur volonté et leur profond attachement à préserver leur dignité, ont surmonté des conditions inhumaines malgré la présence et la menace permanentes de la mort.
Le 1er octobre 1946 s’achevait le procès de Nuremberg qui fondait la notion de « crime contre l’humanité » et posait les bases du droit pénal international.
De tout cela, rien ne doit être oublié...

Et pourtant, si les déportés ont su montrer dans les pires circonstances que la résistance face au crime demeurait toujours possible, leur persévérance à témoigner partout et auprès de tous ne suffit pas à faire disparaître la haine, le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et le rejet des différences.
Combattre sans relâche les idéologies qui affaiblissent notre modèle républicain et prônent le retour à l’obscurantisme et au fanatisme, promouvoir la tolérance, Investir dans l’éducation morale et civique des jeunes générations.
C’est le message des déportés, qui veulent faire de la journée nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation, une journée d’hommage, de recueillement, et plus encore, d’engagement personnel.
La période dramatique de la déportation rappelle en effet cruellement que les êtres humains sont responsables de l’avenir qu’ils préparent à leurs enfants, et qu’ils partagent une même communauté de destin."

Ce message a été rédigé conjointement par : La Fédération Nationale des Déportés, internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP) La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis, L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés, de la Résistance et Familles (UNADIF-FNDIR)