Array ( )

Inauguration de Pollen: La culture essaime...

Thématique actu

Inauguration de Pollen: La culture essaime...

Tag(s)
Tags
Pollen
Dcap
Maison des écrits
Publié le 1 février 2016
Modifié le 26 mars 2017
Résumé actualité
Le nouveau Pôle d'innovation artistique (Pollen) a ouvert ses portes pour essaimer sa volonté d'une nouvelle dynamique artistique et culturelle.
Paragraphs
Image
Image
Inauguration de Pollen: La culture essaime...
Texte

Le nouvel équipement dédié aux pratiques artistiques et culturelles a ouvert ses portes en janvier. Il regroupe trois équipes municipales — Maison des écrits, Dcap (Développement culture art et poésie et les Assistants territoriaux d'enseignement artistique (Atea) — ainsi que le centre de loisirs d'évade, pour diffuser la culture sur toute la ville. Les portes ouvertes organisées en direction des habitant-es et professionnel-les par les “abeilles ouvrières” des quatre équipes réunies dans ce nouvel équipement, sorte de “ruche artistique”, a déjà permis de faire “bourdonner” les lieux de propositions. Enfants et parents de l'école Jean-Moulin ont ainsi investi les lieux à la suite d'Arfhëll Lutin, facétieux farfadet bien connu des habitués de la Maison des écrits et du centre de loisirs. Des résidents du LFPA Maurice-Thorez ont également franchi les portes pour le (re)découvrir. “Je n'étais jamais venu, et pourtant, ce n'est pas loin”, s'exclamait un visiteur, avant d'offrir quelques vers à Yves Béal pour nourrir le “plus long poème d'Echirolles” ou de s'extasier devant les créations protéiformes et multicolores de la plasticienne Maud Bonnet.

Image
Image
Inauguration de Pollen: La culture essaime...
Texte

"Un lieu de croisement des publics"

“Un lieu de croisement des publics.” De quoi, déjà, donner des envies : “Du street art dans toute la ville”, “Plus d'arbres-maisons”, “Une vélo parade”... proclament les post-it des visiteurs faisant part de leurs souhaits. Et les sculptures d'Isabelle Valfort et Simona Micalizzi, le slam d'Onde Alpha, le face painting de Fanny Goutte d'eau, le graph végétal d'Alexandra, le “bœuf” des musiciens accompagnés par Dcap ou les rimes de Dominique Boitel... y auront aussi contribué. Des envies naissantes qui font écho à la volonté affichée par l'adjointe à la culture Jacqueline Madrennes pour ce nouveau lieu : “L'ambition de faire de Pollen un pôle d'innovations artistiques au pluriel, en croisant des pratiques et langages artistiques, en faisant de l'expérimentation et de l'innovation pour mener de nouveaux projets. C'est un lieu de croisement des publics qui fabriquera du lien, bousculera les idées, contribuera au faire ensemble, car les pratiques artistiques et culturelles peuvent ouvrir de nombreuses portes.” A commencer par celles de Pollen donc. La récolte devrait être bonne...