Ehpad Champ Fleuri : L'épisode épidémique fini, la vaccination en préparation...

Thématique actu

Ehpad Champ Fleuri : L'épisode épidémique fini, la vaccination en préparation...

Tag(s)
Tags
Santé
retraités
Publié le 12 janvier 2021
Modifié le 14 janvier 2021
Résumé actualité
Sorti de la vague épidémique qui l’a touché fin 2020, l’Ehpad Champ-Fleuri reprend progressivement une vie “normale”, et prépare le démarrage de la campagne vaccination en début de semaine prochaine.
Paragraphs
Image
Image
Sabine Lagier, directrice de l'Ehpad, et Sylvette Rochas, adjointe aux solidarités, au centre, font le point sur la situation liée au Covid dans l'établissement, en présence des cadres de santé. Elles sont toutes masquées et assises autour d'une table.
Descriptif Image
Sabine Lagier, directrice de l'Ehpad, et Sylvette Rochas, adjointe aux solidarités, au centre, ont fait le point sur la situation liée au Covid dans l'établissement, en présence des cadres de santé.
Texte

Depuis quelques jours, les visites interrompues lors de l’épisode épidémique de fin d’année, à l’exception de celles pour les résident-es en fin de vie, ont repris pour l’ensemble des résident-es de l’Ehpad. Des visites toujours sous conditions, sur inscription, les après-midis uniquement, du lundi au vendredi, hors week-end, en salle commune de préférence et limitées à deux personnes maximum pour circonscrire le risque de contamination.
Mais des visites qui ont visiblement tout de même permis de rendre le sourire aux résident-es, comme la reprise des activités et repas collectifs. “Nous sommes sortis de cet épisode épidémique très difficile grâce à l’investissement et l’engagement sans faille du personnel qui a donné sans compter, fait des heures, apporté ce qu’il fallait…”, se félicitait ainsi Sabine Lagier, directrice de l’établissement.

Penser à l’après…

Une satisfaction et une reconnaissance partagées par Sylvette Rochas, adjointe aux solidarités. “Je salue l’engagement de l’équipe et des professionnels qui ont travaillé ensemble, collectivement, pour sauver l’Ehpad. Cet épisode a été pour nous «un coup de bambou»… Mais il y a eu un véritable pilotage pour amener les équipes à s’engager dans cette dynamique. Cela demande une vigilance permanente auprès des familles, un énorme travail”.
Une satisfaction qui n’empêche pas l’élue de “rester très attentive à l’après pour les équipes. Ce genre d’épreuve rejaillit immanquablement sur la vie personnelle. Le temps viendra rapidement de vous accompagner”, assure Sylvette Rochas. “Nous essayons de reprendre notre souffle, de recharger les batterie”, abonde Sabine Lagier, pour qui “il y a encore des choses sur lesquelles il nous faut travailler”.

La vaccination se prépare

Et en premier lieu sur la campagne de vaccination. Un courrier d’information a été adressé aux résident-es et à leurs familles en début d’année. Des consultations prévaccinales et le recueil des consentements sont en cours. Des données remontées à l’Agence régionale de santé (ARS) et au CHU pour organiser la vaccination. Celle-ci est ouverte à tous les résident-es et professionnel-les de l’Ehpad, y compris de moins de 50 ans.
Les injections seront effectuées par un médecin adressé par l’ARS et le Conseil de l’Ordre des médecins pour pallier l’absence de médecin coordinateur au sein de l’établissement. Les vaccins, stockés au CHU, seront acheminés au dernier moment. Début des opérations prévu les 18 et 19 janvier. “Nous espérons que ça nous permettra d’être un peu plus serein, de pouvoir quitter les masques pour reprendre le travail le plus normalement possible”, conclut Sabine Lagier.