Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Égalité fille-garçon : un spectacle pour s’interroger

Thématique actu

Égalité fille-garçon : un spectacle pour s’interroger

Tag(s)
Tags
écoles
Culture
Spectacle
La Rampe - La Ponatière
Publié le 5 mars 2021
Modifié le 14 avril 2021
Résumé actualité
Fin février, 217 élèves de cinq écoles de la ville, du CE1 à la 6e, ont assisté au spectacle Elle pas princesse, lui pas héros, du Théâtre de Romette. L’occasion de renouer avec le spectacle vivant, et de s’interroger sur l’égalité fille-garçon.
Paragraphs
Image
Image
Installés dans une salle de classe, les élèves échangent avec les comédien-es, sur les rapports filles-garçons notamment.
Descriptif Image
A l'issue de la représentation, les élèves ont pu échanger avec les comédien-es, sur les rapports filles-garçons notamment.


Texte

Le spectacle vivant fait école

En ce début d’après-midi à l’élémentaire Marat, une affiche avec un message un peu inhabituel est placardée sur la porte de l’une des salles du rez-de-chaussée : “Aujourd’hui, spectacle en cours. Ne pas entrer. Merci.” Devant, une vingtaine d’élèves piaillent et piaffent d’impatience : dans quelques minutes, ils vont assister à un spectacle et redevenir spectateurs...
La porte s’ouvre. Billets en main, ils franchissent enfin le pas de la porte, et s’installent au 1er, au 2e rang ou sur un “strapontin”, une table glissée là en guise d’assise. L’excitation est palpable. Mais rapidement, la comédienne déboule, déballe son sac et son histoire. Elle capte l’attention. Les regards se braquent, les oreilles se figent, les sourires se devinent sous les masques… Ça y est, le plaisir est de retour !

A l’école du spectateur...

Comme plus de deux cents enfants des écoles de la ville, les élèves des classes de CM1 et de CE2-CM1 de M. et Mme Champier ont eu la chance d’accueillir le spectacle Elle pas princesse, lui pas héros. Un spectacle qui s’inscrit dans le Parcours indisciplinés pour Elle et Lui, dans le cadre du Parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) proposé en début d’année par la Ville.
L’un des objectifs est d’apprendre aux élèves à devenir spectateur. Objectif visiblement atteint à en croire Mme Champier : “L’accompagnement de La Rampe nous permet de préparer le spectacle en amont, d’apprendre à être spectateur. Avec ce spectacle, ça prend encore plus de sens. C’est un super projet mené par la Ville. Nous sommes bien accompagnés, nous en sommes très contents.” Les enfants aussi.

L’égalité fille-garçon en question

L’autre objectif de Elle pas princesse, lui pas héros était d’amener les élèves à questionner la thématique de l’égalité fille-garçon. Défi relevé, toujours selon Mme Champier : “Le thème nous a intéressé au regard du contexte actuel, ça parle aux enfants. Il y a souvent un écart entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font. Il faut que ça avance.”
Et les histoires croisées de Leïli, petite fille téméraire adepte de course d’orientation, et de Niels, garçon fragile aux cheveux longs, racontées en parallèle aux deux classes dans deux salles distinctes, y auront contribué. Comme la découverte d’album sur le sujet avec les bibliothécaires en amont, l’échange avec les comédien-es qui a suivi ou les jeux de la mallette pédagogique pour prolonger la réflexion. “Ça fait écho, même si ça prend du temps, assure Mme Champier. C’est une petite graine”, qui ne demande qu'à germer...

LJSL