Array ( )

Echirolles récompensée pour sa politique énergétique

Thématique actu

Echirolles récompensée pour sa politique énergétique

Publié le 13 décembre 2017
Modifié le 10 janvier 2018
Résumé actualité
En recevant un diplôme de participation, la Ville d'Echirolles a été distinguée dans le cadre du Prix énergies citoyennes 2017 pour “ses initiatives et son engagement en faveur de la transition énergétique”.
Paragraphs

Les membres du jury (1) ont distingué la Ville d’Echirolles pour sa démarche de développement durable depuis les années 2000, plus spécifiquement pour sa stratégie énergétique. La collectivité décline cet axe majeur de son Agenda 21, adopté en 2004, labellisé “local” en 2006. Au-delà des enjeux énergétiques et thermiques des bâtiments communaux, elle élargit rapidement son action à l’urbanisme et à l’habitat privé (OPATB, Zac Centre 2, renouvellement urbain du Village Sud et, demain, des quartiers Essarts-Surieux dans le projet des Villeneuves Echirolles-Grenoble). Sa participation au programme européen Rêve Jura Léman lui vaut le label Cit’ergie en 2007, qu’elle a renouvelé pour la deuxième fois en 2016.
En 2009, la Ville confirmait sa volonté d’être “une collectivité active dans la lutte contre le changement climatique” en signant la Convention des maires pour le climat et l’énergie. Après s’être inscrite il y a quelques années dans le Plan climat local d’agglomération, elle est aujourd’hui engagée à l’échelle de la Métropole grenobloise dans le cadre de la troisième charte du Plan air énergie climat.

Image
Image
Daniel Bessiron avec le diplôme
Descriptif Image
Daniel Bessiron, adjoint au développement durable et conseiller départemental, représentait la Ville à la remise des Prix énergies citoyennes 2017.

Au cœur du territoire

Outre ses fondements et ambitions globales, le dossier d’Echirolles comportait trois actions exemplaires.
Un projet innovant en cours de déploiement : le référentiel ATLAS, un outil fonctionnel développé en interne pour l’intégration du développement durable dans les opérations d’aménagement, qui combine un niveau de performance à atteindre avec des priorités environnementales, sociales, économiques et sur le bâti, d’un secteur donné.
Une initiative en œuvre depuis deux ans : le projet Solaire d’ici, initié par Enercoop Rhône-Alpes, avec l’Agence locale de l’énergie et du climat, l’association d’habitants Lahgglo, des citoyens volontaires et la Métropole grenobloise, qui a vocation à promouvoir la production d’énergie solaire sur le territoire métropolitain — en 2017, au côté de la société Energ’Y Citoyennes, Echirolles a mis à disposition deux bâtiments municipaux pour l’installation de centrales photovoltaïques.
Enfin, le dossier valorisait une sensibilisation auprès des habitants (scolaires, citoyens…) : l’installation d’un Village de la mobilité lors de la manifestation festive Tempo Libre, visité par près de 2 000 personnes.
La 8e édition des Prix énergies citoyennes valorise donc ce parcours. Elle se propose de promouvoir les politiques récompensées, une volonté qui anime les collectivités “pour assurer la transition énergétique” au cœur des territoires.

JFL

(1) Le jury était composé de personnalités politiques, militantes associatives et des médias, tels Jean-Louis Borloo, ancien ministre d’Etat en charge de l’écologie, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de l’Association France urbaine, Pierre Monzani, préfet et directeur général de l’Assemblée des départements de France, Jean-Louis Etienne, explorateur polaire et scientifique, Arnaud Garrigues, chef de service à “La gazette des communes”…