Echirolles promeut le bois dans la construction

Thématique actu

Echirolles promeut le bois dans la construction

Tag(s)
Tags
Village Sud
développement durable
Publié le 6 avril 2018
Modifié le 15 avril 2018
Résumé actualité
Une trentaine d’élu-es de la Ville et de la Métropole, d’architectes, de représentant-es de bureaux d’études et d’entreprises et de technicien-nes ont visité le multi-accueil Les Lucioles et l’Espace Jacques-Prévert. Deux équipements publics réalisés à l’occasion du renouvellement urbain du Village Sud qui font la part belle au bois.
Paragraphs
Image
Image
Au cours de la visite du multi-accueil Les Lucioles
Descriptif Image
L'architecte Olivier Lemonnier conduit la visite du multi-accueil Les Lucioles, en présence de Daniel Bessiron, adjoint au développement durable et conseiller départemental, Françoise Audinos, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole déléguée à l’agriculture, la forêt et la montagne, et Jérôme Dutroncy, vice-président Grenoble-Alpes Métropole délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité.
Texte

La rencontre s’est déroulée dans le cadre d’un événement Soir&Bois de Créabois, l’interprofession du bois en Isère, en présence de Daniel Bessiron, adjoint au développement durable et conseiller départemental, Françoise Audinos, vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole déléguée à l’agriculture, la forêt et la montagne, et Jérôme Dutroncy, vice-président délégué à l’environnement, l’air, le climat et la biodiversité.
Outre les caractéristiques architecturales et techniques des deux bâtiments, la visite a loué plus généralement les vertus et atouts du bois dans la construction. “Pour nous à Echirolles, construire en bois, c’est permettre à la forêt de se développer, puisque les coupes des arbres à maturité ou les coupes d’éclaircie sont les clés de sa croissance”, a indiqué Daniel Bessiron.

Une volonté politique de la collectivité

Qu’il s’agisse d’écoconstruction, d’environnement intérieur, de ressource énergétique ou d’écogestion, le bois est un matériau “noble et renouvelable” alliant des qualités esthétiques, acoustiques, thermiques, sanitaires. “Il facilite et réduit aussi les délais de mise en œuvre, en maintenant un coût de réalisation attractif par rapport à une structure en béton classique”, a insisté Daniel Bessiron, en défenseur “du bois local”.
Pour l’élu, “notre volonté politique concrétise une philosophie” qu’attestent deux délibérations de 2006 et 2016, sous l’impulsion de l’agence Rhône-Alpes énergie environnement relayée par le réseau des interprofessions du bois. Ces documents engagent la Ville d’Echirolles “dans la construction bois et les exigences actuelles, en particulier en ce qui concerne le confort intérieur, la santé, la gestion de l’énergie, la relation avec l’environnement et la propreté du chantier”.

Image
Image
Chantier de l'Espace Jacques-Prévert en août 2016
Descriptif Image
Chantier de l'Espace Jacques-Prévert en août 2016 : la part du bois représente 43 m3 de bois massif, 92 m3 de bois lamellé-collé, 1 750 m2 de surface de panneaux divers.

Tout comme la crèche Les Papillons et les tennis couverts au quartier Ouest, le multi-accueil Les Lucioles et plus encore l’Espace Jacques-Prévert — regroupant le pôle jeunesse et la Maison des habitant-es — au Village Sud sont des exemples précis. Les utilisateurs de l’Espace Prévert ne vantent-ils pas d’ailleurs, au bout de plus d’une année de fonctionnement et de fréquentation, “l’ambiance feutrée et apaisante” que procure manifestement le bois.
Au cours des échanges, les représentant-es de Créabois, pour leur part, dont la directrice Guénaëlle Scolan, ont présenté la filière bois dans le département, en valorisant le partenariat avec les architectes, constructeurs et fournisseurs, ainsi que le rôle stimulateur de la commande publique et l’engagement des collectivités territoriales.

JFL

Image
Image
Chantier du mutli-accueil Les Lucioles en février 2017
Descriptif Image
Chantier du multi-accueil Les Lucioles en février 2017 : la part du bois représente 64,6 m3 de bois massif, 26 m3 de bois lamellé-collé, 1 500 m2 de surface de panneaux divers.

Aperçus

La forêt en France métropolitaine a doublé en 200 ans, 16,3 millions d’hectares, soit 30 % du territoire.

Malgré 5 millions de m3 récoltés, moins de 60 % de l’accroissement naturel annuel sont utilisés en Auvergne-Rhône-Alpes.

La forêt représente 30 800 hectares sur la Métropole, un taux de boisement proche de 60 %.

La filière bois : en Isère, 2 700 entreprises, 6 900 emplois salariés ; sur la Métropole, plus de 600 entreprises, 1 900 emplois salariés.

Des certification et labels sont au service du développement du bois local en construction : Bois des Alpes, Bois qualité Savoie, Bois de Chartreuse qui fait l’objet d’une demande en reconnaissance en appellation d’origine contrôlée (AOC).