Array ( )

Des toitures solaires pour la transition énergétique

Thématique actu

Des toitures solaires pour la transition énergétique

Tag(s)
Tags
Énergie
Développement durable
Publié le 13 octobre 2017
Modifié le 6 juin 2018
Résumé actualité
Après la salle André-Martin déjà équipée, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur le toit des anciens logements de fonction de l’école Vaillant-Couturier, mis à disposition par la Ville. Le maire Renzo Sulli a visité le chantier, dans le cadre du projet Solaire d’ici.
Paragraphs

Solaire d’ici est un projet collectif et participatif de production d’énergie solaire sur le territoire de la métropole grenobloise. Une première en milieu urbain en France, initiée par Enercoop Rhône-Alpes en 2015, en collaboration avec l’Agence locale de l’énergie et du climat (Alec) de l’agglomération grenobloise, l’association d’habitant-es Lahgglo, des citoyens volontaires et la Métropole. Des citoyens donc, mais aussi des collectivités territoriales, des entreprises, qui souscrivent au projet. Energ’Y Citoyennes est la SAS (société par actions simplifiée) qui gère l’installation des panneaux solaires et la revente, pour l’instant à GEG et EDF, de l’électricité produite. Objectif : équiper de panneaux photovoltaïques environ 100 toitures sur l’agglomération grenobloise en trois ans.

Un territoire plus durable

Actionnaire au capital de la SAS à hauteur de 2 000 euros — l’adjoint au développement durable, Daniel Bessiron, siège au conseil de gestion —, la Ville d’Echirolles a mis à disposition gracieusement le toit de la salle André-Martin au Vieux Village, puis celui des anciens logements de fonction de l’école Vaillant-Couturier à la Ponatière. Des panneaux solaires d’une puissance instantanée maximale de 9 kilowatts crête (kWc) ont été implantés sur chacun des deux sites. Le maire Renzo Sulli a visité récemment le chantier à la Ponatière. Des volontaires de Energ’Y Citoyennes ont participé à son déroulement (déplacements de panneaux et de tuiles). Le coût d’un tel équipement à la charge de la SAS est de l’ordre de 24 000 euros. Au terme du retour sur investissement sur une période de vingt ans, la Ville — qui a consacré 7 000 euros à la consolidation de la toiture — deviendra propriétaire de l’installation.

Image
Image
Le maire visite le chantier de la toiture solaire
Descriptif Image
Le maire Renzo Sulli visite le chantier sur le toit des anciens logements de fonction de l'école Vaillant-Couturier.

“Solaire d’ici s’inscrit dans la logique et les ambitions du Plan air énergie climat métropolitain. L’engagement des acteurs publics favorise le modèle économique du projet. Outre un rôle d’hébergeur en mettant à disposition des toitures, les collectivités offrent une caution morale, un soutien financier, voire une garantie bancaire comme la Métropole. Elles crédibilisent notre démarche. Et nous, nous représentons un outil, un levier pour les politiques publiques et le développement des énergies renouvelables sur un territoire plus durable. L’important est de lancer une dynamique et la mise en œuvre de la transition énergétique”, assure Julien Robillard, président de Energ’Y Citoyennes.
Echirolles étudie d’autres propositions de toitures : les gymnases Auguste-Delaune et Croix-de-Vérines, l’école Paul-Vaillant-Couturier. Des installations plus puissantes, de 36 à 100 kWc, pourraient être posées.

JFL

Image
Image
Des bénévoles participent au déplacement des panneaux solaires
Descriptif Image
Des bénévoles de Energ'Y Citoyennes ont participé au déplacement des panneaux solaires et des tuiles.

Témoignage

Elise Le Goff

Elle a rejoint le collectif des bénévoles de Energ’Y Citoyennes en mai-juin 2017, un an après la création de la SAS qui a pour objectif de réaliser environ 100 toitures solaires. “L’esprit social et collaboratif impulsé m’intéresse. Il correspond à mes convictions en matière de développement durable, de production d’énergie renouvelable et décentralisée, de sollicitation citoyenne. Le caractère inclusif de la démarche est constructif, ça fait du bien ! C’est un véritable sujet de société”, s’enthousiasme cette ingénieure, ancienne cheffe de projet industriel et innovant chez des fournisseurs d’énergie, qui s’est lancée dans le projet Solaire d’ici. Elle a participé au chantier qui a permis d’installer 30 panneaux solaires sur le toit des anciens logements de fonction de l’école Vaillant-Couturier, au quartier de la Ponatière. L’équipe de bénévoles a déplacé les panneaux, puis descendu 765 tuiles — l’équivalent d’une surface de 51 m2 — du grenier au rez-de-chaussée, cinq niveaux plus bas.
Actionnaire de Energ’Y Citoyennes en ayant souscrit à un cinquième de panneau, Elise Le Goff “contribue à rendre une dynamique efficiente, à lancer un modèle économique qui fonctionne”.

Image
Image
Elise Le Goff