Array ( )

Déplacements : Le comité consultatif en marche

Thématique actu

Déplacements : Le comité consultatif en marche

Publié le 3 février 2016
Modifié le 12 avril 2017
Résumé actualité
Comme pour les ondes électromagnétiques et les énergies, le comité sur les déplacements doit porter la parole des Echirollois-es auprès des instances.
Paragraphs

Ondes électromagnétiques

Des habitant-es impliqué-es Depuis sa création, le comité sur les ondes électromagnétiques ne chôme pas, comme en témoigne le travail du groupe “mesures de terrain”. Le but était de créer une carte et un tableau avec les mesures effectuées en une douzaine de lieux. “Nous n'avons rien trouvé de catastrophique, résume Annie Moreau, du service environnement, mais il y a un réel intérêt à poursuivre ce type de démarche.” Un travail qui témoigne de l'implication des membres.

Implantation d'antennes : Propositions et avis

Une implication qui transparaît aussi à travers le suivi de la demande d'implantation d'une antenne de téléphonie mobile au centre-ville par Free Mobile. Après l'abandon d'un premier projet sur un immeuble de l'avenue de Grugliasco, le comité s'est opposé à un deuxième projet sur l'immeuble Le Carrare, à côté de l'Institut de la communication et des médias (ICM), déjà équipé de deux antennes. La Ville s'y est également opposée à deux reprises, le tribunal administratif lui donnant raison. Lors de sa dernière réunion, le comité a étudié un troisième projet. Il prévoit l'implantation de trois antennes sur une tour de la copropriété Plein Soleil, rue Gabriel-Didier. Le comité a émis trois propositions, dont une demande d'estimation par le Criirem du niveau d'ondes cumulées, et trois avis : l'étude de la possibilité de rehausser les antennes pour éviter d'impacter certains immeubles ; la réalisation de mesures pré et post-installation pour, éventuellement, réorienter les antennes ; l'information des habitant-es dans un rayon de 150 mètres. De quoi donner du grain à moudre à l'opérateur.

Image
Image
Le premier compteur Linky en Isère a été installé, en janvier, à la Viscose.
Descriptif Image
Le premier compteur Linky en Isère a été installé, en janvier, à la Viscose.
Texte

Compteurs Linky : La Ville fait le lien

Le comité a aussi reçu une information sur les compteurs Linky, qui “font l'objet d'un certain nombre de réactions, d'inquiétudes, expliquait Daniel Bessiron, adjoint aux énergies. Echirolles a été la première ville équipée en Isère. Nous nous sommes interrogés sur ces questions d'ondes, de confidentialité, de possibilité de coupures... Le but est de responsabiliser les usagers et usagères, delimiter la consommation.” Des questions, des inquiétudes, auxquelles les agents d'ERDF ont apporté des réponses. L'émission d'ondes ? Les informations sont transmises par courant porteur en ligne, pas par ondes radio, entre minuit et 6 h, durant 1 à 8 minutes. Le compteur ne “fonctionne pas” le reste du temps et émet un champ électrique de 0,1 v/m, comme les anciens. La confidentialité des informations transmises ? Le compteur ne communique que des données sur la consommation journalière agrégée. Le bénéfice pour le consommateur ? ERDF mettra à disposition un portail Internet permettant de comparer sa consommation avec celle d'autres foyers. Son expérimentation, à Lyon, a permis une baisse de 14 % des consommations. Chacun-e se fera son avis.

LJSL