Array ( )

Chœur Soul’idaire, la fraternité à pleine voix

Thématique actu

Chœur Soul’idaire, la fraternité à pleine voix

Publié le 21 mai 2019
Modifié le 21 mai 2019
Résumé actualité
Cent choristes amateur-trices sont monté-es sur la scène de la salle des fête, samedi 18 mai, dans le cadre des Rendez-vous de Cité Plurielles, pour célébrer, en musique, le vivre ensemble.
Paragraphs
Image
Image
Chœur Soul’idaire, la fraternité à pleine voix
Descriptif Image
100 cœurs en chœur sur la scène de la salle des fêtes pour chanter la fraternité !
Texte

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.” Samedi soir, sur la scène de la salle des fêtes, Monique Denadji, agente de la Maison des habitant-es des Écureuils, particulièrement investie dans le projet de concert solidaire, a fait sienne la citation de l’écrivain Américain Mark Twain pour expliquer au spectateur la philosophie du projet.
Un projet né de l’envie de réunir sur scène des personnes de tous âges et de tous horizons, qui ne se connaissent pas forcément, et qui n’ont pour la plupart jamais chanté ensemble, voire jamais chanté tout court, pour participer à un grand concert promouvant les valeurs de solidarité et de fraternité liées au vivre-ensemble, dans le respect des différences. Une envie qui a donné naissance au concert du Chœur Soul’idaire, une voie(x) pour vivre ensemble, samedi 18 mai, devant plus de 200 personnes.

Une aventure collective

Une action menée dès l’origine par l’association Au cœur du centre, et les Maisons des habitant-es Anne-Frank et Les Écureuils, dans le cadre des Rendez-vous de Cité Plurielle. Une action soutenue par une multitude de partenaires – La Ville et le CCAS, donc, mais aussi la Métropole, la CAF, l’IFTS, la Résidence autonomie Maurice-Thorez –, preuve, s’il en fallait, de la dimension solidaire du projet.
100 choristes amateur-trices ont ainsi bénéficié du soutien de Chœur Soul’idaire, une voie(x) pour vivre ensemble, un groupe né après les attentats de Charlie Hebdo, en janvier 2015, et qui rassemble les artistes professionnel-les du groupe Soul river, la coopérative Les Créateurs d’émotions positives, La Consultante énervante et l’association Maïeutis. Des partenaires qui ont grandement aidé les participant-es à dépasser leur craintes lors des répétions qui ont précédé l’événement.

Image
Image
Chœur Soul’idaire, la fraternité à pleine voix
Descriptif Image
Les chanteuses du groupe Soul River, Sandrine Musel et Emilie Bapté, ont lancé la soirée, avant d'accompagner les artistes amateurs-trices.
Image
Image
Chœur Soul’idaire, la fraternité à pleine voix
Descriptif Image
jeunes ou moins jeunes, d'ici ou d'ailleurs, chanteur ou non, tout le monde avait sa place sur la scène ce soir là... et même le public s'y est mis !
Texte

La solidarité au Chœur

Et ça c’est vu, et surtout entendu, sur la scène de la salle des fêtes. Après une première partie où les deux chanteuses du groupe Soul River, Sandrine Musel et Emilie Bapté, ont mis le public en condition avec leurs voix chaudes et soul, et leurs chants entraînants, la centaine de choristes qui piaffait d’impatience, et parfois, il faut bien l’avouer, d’un peu de trac, sur les bords de la scène, a fait son apparition derrière les membres du groupe.
Des Choristes qui ont accompagné les chanteuses à travers l’interprétation d’une dizaine de titres soul, et qui ont surtout dégagé une énergie extrêmement positive. Des ondes qui ont même “contaminé” le public : Les 200 spectateurs et spectatrices se sont eux aussi mué-es en choristes pour reprendre le morceau entonné sur scène. Une belle façon de faire vibrer et résonner le vivre-ensemble...