Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

Association Dounia : Vingt ans de solidarité

Thématique actu

Association Dounia : Vingt ans de solidarité

Publié le 24 juin 2022
Modifié le 27 juin 2022
Résumé actualité
Créée le 24 juin 2002, l’association Dounia, qui gère trois boutiques solidaires sur la place Beaumarchais – une épicerie, et deux magasins de textile et de cosmétique – a célébré ses vingt ans.
Paragraphs
Image
Image
Le maire Renzo Sulli et l'adjointe aux solidarités Sylvette Rochas étaient présent-e lors de l'inauguration du local administratif de l'association, à l'occasion des vingt ans.
Descriptif Image
Le maire Renzo Sulli et l'adjointe aux solidarités Sylvette Rochas étaient présent-e lors de l'inauguration du local administratif de l'association, à l'occasion des vingt ans.
Texte

“Vingt ans, ça passe vite, très vite même…”, assurait Abdelkrim Mechti, président et fondateur de Dounia, au moment de l’inauguration des nouveaux locaux de l’association situés dans un ancien appartement récemment acquis et rénové, juste au-dessus de ses trois boutiques de la place Beaumarchais.
Il faut dire qu’elle a bien grandi depuis son installation dans un autre local, déjà situé sur la place, en 2002. Abdelkrim Mechti, récemment arrivé en France à l’époque, y distribuait gratuitement des colis alimentaires aux plus démuni-es. “Je venais d’arriver en France après la fermeture de mon journal, Dounia, qui signifie monde, la terre entière, en Algérie. J’ai été accueilli par le père Fréchet, qui m’hébergeait dans une caravane où j’ai passé la meilleure période de ma vie. Je me suis demandé comment je pouvais me rendre utile et donner aux autres…” Dounia était née…

Une fréquentation en très forte hausse depuis 2020

Depuis, l’épicerie solidaire a vu le jour en 2012, toujours sur la place, suivie par les boutiques de cosmétiques et de textiles. Dounia est devenue la première épicerie solidaire en Rhône-Alpes, la première en France en termes de distribution de produits cosmétiques et textiles. Près de 3 000 foyers sont aujourd’hui inscrits à l’association, soit près de 7 000 bénéficiaires. Des chiffres qui ont plus que doublé depuis la crise sanitaire de 2020.
Nous avons choisi d’ouvrir à tout le monde durant le confinement. Ca a permis aux gens de découvrir nos boutiques, poursuit Abdelkrim Mechti. Aujourd’hui, ils viennent de toute la métropole ! ” Et même parfois de plus loin... Signe qu’elles répondent à un besoin et à une demande toujours plus forte de la part des plus démuni-es. “Nous essayons de les aider et de les accompagner du mieux possible, abonde Himene Ousbaa, référente du bureau, une des cinquante bénévoles que compte l’association. Et notre récompense, c’est leurs remerciements…