Array ( )

Artis 2 est inauguré

Thématique actu

Artis 2 est inauguré

Tag(s)
Tags
Artis 2
Publié le 27 octobre 2015
Modifié le 13 septembre 2018
Résumé actualité
Hôtel d'activités artisanales et d'économie sociale et solidaire, Artis 2 participe à la revitalisation du village 2 en rénovation urbaine
Paragraphs

Malgré ses performances — environ 10 % du produit intérieur brut français (PIB), 14 % des emplois salariés privés du bassin grenoblois et 10 % en Rhône-Alpes —, l’économie sociale et solidaire manque de visibilité. On peut espérer que l’hôtel d’activités Artis 2 (artisanat et innovation sociale), récemment inauguré à Echirolles, au sud du Village 2, contribuera à sa promotion. Ce programme initié par la Métropole grenobloise, réalisé par la société publique locale Isère Aménagement, lui est dédié. Toutes issues de cette économie à part entière, les entreprises et associations installées à ce jour sont d’une grande diversité (lire encadré). Trois bâtiments — bureaux, pépinière d’entreprises, locaux techniques — se répartissent sur plus de 2 000 m2 de surface et accueilleront à terme 20 structures et environ 80 emplois, dont un certain nombre en insertion.

Un pari réussi

La conseillère régionale Sarah Boukaala a salué “l’intelligence d’un très beau projet qui remet de l’humain au coeur du système”. En effet bien au-delà du partage d’espaces de travail, Christophe Ferrari, président de la Métropole, a souligné “la mutualisation des acteurs, le travail en interaction” entre les locataires, le concessionnaire Isère Aménagement, les services métropolitains et de la Ville d’Echirolles. “Nous avons besoin de porter de tels projets, car derrière, il y a des hommes et des femmes, des entreprises qui essaiment et ouvrent des avenirs”, a-t-il ajouté. “On a fait du sur mesure”, a confié Nadia Tebbani, chef de projet pour Isère Aménagement.

“Inutile de vous dire que nous avons suivi très attentivement toutes les étapes de ce pari réussi”, s’est enthousiasmé le maire Renzo Sulli, rappelant “la volonté commune de réintroduire du développement économique, de l’insertion et de l’emploi au Village 2, quartier en pleine mutation urbaine”. Artis 2 a plusieurs fonctions, a résumé le maire : “Outre de faire venir des publics extérieurs au sein du Village 2, il crée de la vie, de l’énergie, de l’attractivité”.

Texte

Un rassemblement de forces

Lors de l’inauguration, les responsables de structures installées ont exprimé leur “engouement”. Ils se sont félicités tant de “la dynamique” que de “la souplesse” du programme, comme de “l’accompagnement, la prise en compte des besoins, voire de certaines exigences”. Aussi, “on a travaillé en parfaite cohésion avec les promoteurs, le soutien fondamental de la Ville d’Echirolles, c’est un rassemblement de forces, de motivations et de compétences remarquables. Tant que l’Etat et les collectivités locales auront cette volonté et mettront des moyens, nous participerons ensemble à la revitalisation du territoire”, a remarqué Michel Fiol, président de Solidura, association à l’origine de La brocante de Mamie.

JFL

Artis : un réseau métropolitain

Artis 2 à Echirolles fait partie d’un réseau de trois hôtels d’activité — d’une surface globale de 8 000 m2 — conçu comme “une vitrine de l’économie sociale et solidaire” sur le territoire métropolitain, comprenant Artis 1, qui a ouvert à Fontaine en 2007, et un troisième site actuellement en construction à Grenoble, qui sera livré en septembre 2016. Les partenaires financiers — Métro majoritairement, Etat, Europe, Région Rhône-Alpes, conseil départemental de l’Isère, communes, Caisse des dépôts et consignations — ont mobilisé plus de 12 millions d’euros. D’ici à 2016, quelque 500 emplois seront créés.

Artis 2 à Echirolles

D’une surface de plus de 2 000 m2, le site échirollois peut accueillir jusqu’à 20 structures et environ 80 emplois. Sa réalisation (2,8 M€) a duré quinze mois. Sept structures sont implantées pour l’instant (92 % d'occupation, le reste étant de petits bureaux) : l’IFRA, institut de formation ; l’Equytable, distributeur de paniers de fruits et légumes ; Propulse, régie de quartiers ; Isère 38, réparation et négoce automobile ; La brocante de Mamie (Solidura), boutique de dépôt-vente solidaire ; RM Web Conseil, conseil Web ; MotorsAlpes, bobinage de moteurs électriques. Elles représentent 65 emplois, dont une quinzaine en insertion. Financements du projet : Métro 1 831 000 €, Région Rhône-Alpes 200 000 €, Ville d’Echirolles 295 000 € pour la mise à disposition du foncier, Caisse des dépôts et consignations 40 000 €, Isère Aménagement sous forme d’un emprunt qui a financé le solde de l’opération au titre de la dynamique des centres d’affaires de quartier.