Array ( [valeur] => 2 [couleur_html] => #50ccaa )

A pied et à vélo

Texte accroche
Deux modes de déplacement sains, non-polluants, qui s’accommodent parfaitement à nos usages quotidiens, et qui contribuent aux besoins minima d’activité physique quotidienne recommandée (30 minutes par jour).
Paragraphs
Image
Image
Piéton se balladant en ville
Texte

A pied, “des kilomètres à pied..”

La commune compte environ 12 km de voies piétonnes, 2 aires piétonnes, 3 zones dites “de rencontre” – limitées à 20 km/h, avec priorité aux piétons. De quoi privilégier ce mode de déplacement pour les trajets du quotidien, comme pour les sorties plus occasionnelles, balade du dimanche et randonnée en famille ou entre ami-es, comprises.

Image
Image
Vélo circulant sur une piste cyclable double sens
Texte

A vélo, “à bicyclette...”

39 km d'itinéraires cyclables sont accessibles sur la ville, ainsi que 470 arceaux à vélo et 1 Métrovélobox quand vous souhaiterez vous reposer ou que vous serez arrivés à destination. Une manière de vous simplifier la vie à vélo et de vous inciter à enfourcher votre deux-roues dès que l'envie vous en prend.

Les aménagements cyclables de la commune d'Echirolles

Métrovélo, un service qui roule

La Métropole propose un service de location de vélo de tous types, clé en main, entretien et équipements compris. Pour le stationnement des vélos Métrovélo propose, un garage sécurisé à la halte-ferroviaire et une consigne à vélo « Métrovélobox » à l'arrêt Auguste-Delaune du Tram A, afin de favoriser les déplacements multimodaux.

  • Pour en savoir plus : www.metrovelo.fr
  • Retrouvez sur ce site des idées de balade et le plan des aménagements cyclables 
Image
Image
marquage au sol de la zone 30 km/h
Texte

Ville apaisée, la Ville pour toutes et tous

Depuis juillet 2016, Echirolles, comme les 42 autres communes de l'agglomération, a adopté et mis en place la Ville apaisée. Le principe ? Le 30 km/h devient la règle, le 50, l'exception, sur la plupart des voiries communales, et les double-sens cyclables deviennent un principe par application du Code de la route. La traduction de la volonté de la Ville et de la Métropole d'inverser les logiques de déplacement pour aller vers un meilleur partage de l'espace public.