Un Grand’place new look

Thématique actu

Un Grand’place new look

Publié le 11 juillet 2018
Modifié le 11 juillet 2018
Résumé actualité
Il y avait du monde pour la réunion publique de présentation du projet de transformation des espaces publics et du centre commercial Grand’place.
Paragraphs

Faisant pleinement partie de la Centralité Sud, Grand’place va subir d’importantes modifications pour améliorer son attractivité, la qualité de son accueil, la diversité de ses offres, mais aussi pour rendre les espaces publics plus qualitatifs. Un projet de grande envergure entre la société Klépierre, propriétaire de Grand’place, la Métropole grenobloise, les Villes d’Echirolles et de Grenoble.

Image
Image
Grand'Place
Descriptif Image
Vue sur le mail Nord/Sud à gauche et les aires de livraisons réaménagées.
Texte

Des espaces publics transformés

Au-delà du centre commercial en lui-même, c’est tout l’environnement qui va être transformé. Ainsi l’autopont Marie-Reynoard, qui passe au-dessus de la galerie et rejoint la rue Savador-Allende, va être démoli. Il sera remplacé par un mail Nord-Sud qui reliera les parcs Maurice-Thorez et Jean-Verlhac. Ce mail séparera la galerie marchande de Carrefour et de Grand’place. Il sera aménagé de sorte à obtenir une circulation apaisée autant pour les voitures, les cycles que les piétons.

La façade Sud, où se trouvent les aires de livraisons, sera réaménagée pour offrir un cadre paysager plus agréable aux riverains, mais également pour faciliter la circulation piétonne.

Aussi, un parvis et des nouvelles entrées, côté avenue de l’Europe, accueilleront les usager-ères avec des façades vitrées, terrasses et restaurants. “On travaille sur un projet pour rendre service à nos populations. Si on donne du qualitatif ici, on redonne de la valeur au patrimoine. On enrayera la chute des prix des habitations”, précise le maire Renzo Sulli.

Image
Image
réunion publique grand'place
Descriptif Image
Renzo Sulli, maire d’Echirolles et vice-président de la Métropole délégué à la politique de la ville et à la rénovation urbaine, Vincent Fristot, adjoint au maire de Grenoble, et Yannik Ollivier, vice-président délégué à l'aménagement du territoire, aux risques majeurs et au projet métropolitain, étaient présents lors de cette réunion.
Image
Image
Arrivée piétonne depuis la rue Salvador-Allende
Descriptif Image
Arrivée piétonne depuis la rue Salvador-Allende.
Texte

Un centre commercial rénové et refait

La revitalisation du centre commercial Grand’place va se faire en deux temps. La rénovation de la partie existante, avec des espaces repensés, sera effectuée l’année prochaine.

Le gros du projet prévoit la destruction-reconstruction du bâtiment Ouest (ex-Conforama). Ce nouveau bâtiment verra l’arrivée de l’enseigne Primark, mais également des enseignes de restauration. Ce sont une vingtaine de boutiques à venir. Avec cette extension, le centre commercial passera de 7 000 m² à 11 000 m² pour une offre plus diversifiée.

Une centaine de places de parking seront également créées, et l’actuel parking souterrain sera rénové. Des stationnements qui compteront davantage d’espaces pour les vélos, le covoiturage, les véhicules électriques. “C’est un projet équilibré qui bénéficie aux villes de Grenoble et d’Echirolles. Il y a une convergence entre une volonté politique et un investisseur”, précise le maire. “La société Klépierre a la volonté d’investir sur les centres commerciaux existants”, affirme Alexandra Farci, la directrice du centre commercial Grand’place.

Image
Image
Alexandra Farci, directrice du centre commercial Grand’Place
Descriptif Image
Alexandra Farci, directrice du centre commercial Grand’place.
Image
Image
temps d'échange
Descriptif Image
Le temps d'échange s'est poursuivi après la réunion, plan à l'appui.
Texte

Un temps d’échange riche

Les habitant-es présents, dans l’ensemble en accord avec le projet, n’ont pas omis de signaler quelques points. Il s’agissait de la question de la passerelle de Valmy, ou encore du lien avec la zone commerciale de Carrefour, de la rénovation de la gare de tramway ou de l’arrêt “PôleSud/Alpexpo”, du calendrier, mais aussi du coût de l’ensemble du projet. Estimés aux alentours de 10 millions d’euros, les travaux sur l’espace public — dont la démolition de l’autopont — font l’objet d’un Projet urbain partenarial (PUP) avec la société Klépierre, qui financera une partie de ces aménagements. La partie centre commercial étant financée par la société elle-même. Quant au calendrier, le début des travaux des espaces publics et du nouveau bâtiment de Grand’place est prévu en 2020, pour une livraison fin 2021-début 2022.

MB