Requalification de Grand'place : avis favorable de la CNAC

Thématique actu

Requalification de Grand'place : avis favorable de la CNAC

Publié le 9 avril 2019
Modifié le 9 avril 2019
Paragraphs
Image
Image
Requalification de Grand'place : avis favorable de la CNAC
Texte

Échirolles, le 9 avril 2019

Avec Guy Julien, et deux responsables du site Klépierre, le maire d’Échirolles Renzo Sulli s'est rendu le 3 avril à Paris défendre le dossier de requalification de Grand'place auprès de la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC), laquelle a rendu un avis favorable. La CNAC examine les projets d’implantation et d’extension d’équipements commerciaux à l’aune de la liberté du commerce, d’un aménagement du territoire de qualité, de la préservation de l’environnement et de la protection des consommateurs. Le centre commercial Grand'place représente un ensemble de 120 boutiques environ pour une surface commerciale de 34 500 m2, premier pôle commercial en terme de fréquentation à l'échelle métropolitaine avec 13 millions de visiteurs et visiteuses par an et deuxième en termes de chiffre d'affaire après le centre-ville de Grenoble. « La requalification de ce pôle vieillissant – en l'espèce la galerie échirolloise pour 14 085 m2, objet de ce projet – doit permettre d'enclencher la dynamique concrète de renouvellement du cœur urbain de la centralité sud, interface entre les quartiers sud de Grenoble, les communes d'Echirolles et Eybens », précise le maire d’Échirolles.

Parmi les arguments avancés pour défendre ce projet : les orientations du SCOT (Schéma de cohérence territoriale) dans lesquelles les polarités sont fléchées comme des espaces privilégiés pour l'accueil de fonctions métropolitaines stratégiques, des activités liées à l'innovation et plus largement des activités économiques et commerciales, ce qui est pleinement le cas de Grand'place. « Cette requalification, portée en partenariat avec les collectivités, s'inscrit pleinement dans un projet urbain ambitieux avec une évolution des voies routières des avenues de l'Europe et Edmond-Esmonin, en cours urbain animé et une véritable ouverture du centre commercial sur l'espace public, avec un meilleur accès au pôle d'échange multimodal (gare, tram...) » indique Renzo Sulli. Parmi les éléments présentés par le maire, il a été mis en avant que ce projet de réhabilitation s'inscrit bien dans les orientations du DOO (Document d'orientation et d'objectifs) et du SCOT en contribuant à l'aménagement de la centralité Sud : création d'un espace public, d'une façade sur le cours de l'Europe, développement d'une circulation apaisée et lien renforcé entre les deux quartiers de la VilleNeuve, meilleure accessibilité et sécurité piétonne, réaménagement de qualité des espaces publics, végétalisation et plantation de nombreux arbres, réduction de la consommation du bâti et pose de panneaux solaires en toiture... De son côté, Guy Julien a insisté sur la dimension commerciale du projet que porte le groupe Klépierre, fondé sur le respect des équilibres commerciaux métropolitains et le partenariat avec les collectivités. Après réalisation de l'opération consistant notamment à installer l'enseigne Primark, 24 boutiques et 3 restaurants, la surface totale de la galerie existante d’Échirolles sera portée à 11 450 m2 avec une extension – très contenue – de moins de 5 000 m2 par rapport à 2014. La Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a rendu un avis favorable à ce projet d'extension dont le maire d’Échirolles « s'est félicité au regard de la qualité du projet et de ses retombées positives en termes de proximité, d'embellissement, d'intégration urbaine, commerciale et d'emplois nouveaux. C'est une excellente nouvelle » a-t-il conclu.