Réaction du maire après le décès d'un jeune Echirollois

Thématique actu

Réaction du maire après le décès d'un jeune Echirollois

Publié le 7 novembre 2017
Modifié le 8 novembre 2017
Résumé actualité
Le maire réagit suite à la mort d'un Echirollois, tué par balles, avenue de Kimberley.
Paragraphs

“J’ai appris qu’en début d’après-midi, un Echirollois avait été tué par balles, avenue de Kimberley. Quelles que soient les circonstances qu’il conviendra d’établir, la mort d’un jeune de 19 ans est toujours un drame auquel nul ne peut se résoudre. Ce fait divers tragique s’inscrit dans une trop longue série de violences au sein de notre agglomération.

C’est conscient de ces phénomènes inacceptables que je me suis adressé, dès le 5 septembre, au ministre de l’Intérieur pour réclamer une nouvelle stratégie de lutte contre la délinquance, laquelle est de plus en plus violente. Je demandais également que le territoire du sud agglomération puisse expérimenter le dispositif annoncé de police de la sécurité du quotidien, avec un renfort significatif des effectifs. Avec les maires de Grenoble et de Saint-Martin d’Hères, nous avons aussi effectué une démarche commune en ce sens.

Dans un second courrier adressé au ministre de l’Intérieur, le 20 octobre, je lui précisais ce que devait être, selon moi, cette future police du quotidien.

Les événements survenus ces dernières semaines dans notre agglomération — et aujourd’hui dans notre commune — montrent à quel point cette demande est pleinement justifiée pour neutraliser les auteurs de trafics, mettre fin aux circulations d’armes et apaiser le quotidien des habitants.”

Renzo Sulli

Maire d’Echirolles