De jeunes Echirollois-es à la rencontre des plus démunis

Thématique actu

De jeunes Echirollois-es à la rencontre des plus démunis

Tag(s)
Tags
sport
Publié le 12 avril 2018
Modifié le 12 avril 2018
Résumé actualité
Suite à son tournoi solidaire opposant des équipes de l’agglomération grenobloise en février dernier, la coordination futsal d’Echirolles et l’association A l’unissons ont mis en œuvre deux maraudes avec des jeunes échirollois-es en faveur des plus démunis de la Métropole.
Paragraphs

La coordination futsal d’Echirolles rassemble le Futsal Club Picasso, la MJC Robert-Desnos, l’Apase, les services municipaux sport et direction jeunesse, insertion et prévention (DJIP), Vie et partage, l’AS Surieux Football. “Nous souhaitions prolonger le tournoi solidaire qui a récolté de l’argent, ainsi que des denrées alimentaires, des vêtements et des produits d’hygiène, en faveur de l’association A l’unissons qui agit au profit de sans-abris et de réfugiés dans l’agglomération grenobloise”, dit Ali Mataar, éducateur au service des sports de la Ville d’Echirolles. La préparation de repas à la Maison des habitant-es Village Sud et deux maraudes ont ainsi été organisées en partenariat avec A l’unissons.

Image
Image
Une distribution de repas au gymnase Frachon à Saint Martin d'Hères

Une “riche” expérience”

Une trentaine de jeunes, volontaires, ont participé à la confection de menus et à leur distribution : soupe et petits gâteaux concoctés par une maman, escalopes de poulet aux champignons et au riz, sandwiches composés de légumes et charcuterie, fruits. Des donateurs privés ont contribué à l’achat d’aliments.
“On a pu échanger avec des personnes, certaines familles, au camp installé dans le gymnase Benoit-Frachon à Saint-Martin-d’Hères, c’est émouvant”, résument Essim, Akila, Medina, Chaina, Lyna, Lydia, Maroua et Kadra, présentes lors de la seconde maraude. Pour Emrah Cengiz, le président de A l’unissons, “cette initiative à l’idéal humaniste est une très bonne et riche expérience pour les jeunes, qui relativisent leur situation au contact des plus démunis. Je suis agréablement surpris par la qualité de l’accueil des services de la Ville d’Echirolles et des associations partenaires. Cet exemple a permis de déclencher de nouvelles actions dans d’autres collectivités. J’espère pouvoir travailler à l’avenir avec des collèges, lycées, divers organismes”.

JFL