Comité de quartiers Ouest

Thématique actu

Comité de quartiers Ouest

Tag(s)
Tags
Comité de quartiers
Publié le 19 novembre 2018
Modifié le 19 novembre 2018
Résumé actualité
Plus de 70 personnes étaient réunies à l’Espace jeunes Picasso. Aménagements urbains, services et sécurité ont alimenté les débats.
Paragraphs
Image
Image
comite quartier ouest
Texte

Autour du Rondeau

Lors de la présentation du futur échangeur du Rondeau dont les travaux vont démarrer dans le courant de l’année 2019, des réactions se sont faites entendre du côté des habitant-es. Et en particulier sur l’impossibilité de sortir sur le Rondeau pour les véhicules venant de l’A480 et le report sur les sorties Comboire et Lesdiguères.

“Ne fabriquons pas de scénario catastrophe, c’est déjà le cas aujourd’hui ! Il faut changer les choses. Toutes les études qui ont été faites, montrent que cela va améliorer les choses”, précise le maire. Daniel Bessiron, adjoint aux déplacements complète : “On parle d’une amélioration du cadre de vie de nos habitant-es. Ce sont 90 000 à 100 000 voitures qui vont passer sous la tranchée couverte”, et précise : “il va falloir que l’on retravaille le plan de circulation. Il y a un travail fin à opérer”. Quant à la prolongation du tram E, Renzo Sulli a tenu à préciser : “Nous avons l’assurance que le tramway peut descendre le pont qui enjambe la Rocade !”

Vers le PLUi

A l’occasion de la présentation des projets urbains à venir sur le secteur (télécharger le document en bas de page pour plus de détails), celui du 69, avenue Jean-Jaurès, qui présente une hauteur R+10 a suscité quelques réactions. Il était question de la capacité pour le maire à refuser ce genre de programme ou de minimiser les hauteurs. Renzo Sulli a expliqué que “les propriétaires ont des droits inscrits dans le PLU et le PLUi”. Philippe Vic, directeur de la ville durable précise que “la hauteur possible sur l’ensemble de l’avenue Jean-Jaurès, du Rondeau à Pont de Claix, est de R+11”. Et de rappeler la tenue du forum autour du Plan local d’urbanisme intercommunal qui se déroulera le jeudi 29 novembre, à 17 h 30, à l’hôtel de ville.

Maison pour l’égalité et bibliothèque

Le service métropolitain égalité femmes-hommes vient de déménager dans l’immeuble Ylis et Celestria, sur l’avenue des Etats-Géneraux, à côté de La Butte. Et ce déménagement a amené une question plutôt directe : “Il paraît que vous allez raser la Maison pour l’égalité femmes-hommes ?”, demande clairement une habitante. Le maire apporte la réponse sans démolition. “Nous avons l’intention de transférer la bibliothèque Ponatière dans l’ensemble de la Maison pour l'égalité femmes-hommes. Cela libérera aussi deux classes pour l’école Paul-Vaillant-Couturier.”

Image
Image
comite quartier ouest

Autre évolution des services sur le quartier avec la volonté d’installer la Maison des habitant-es à l’Espace Picasso. Il serait ainsi possible de mélanger les activités jeunesse avec celles de la MDH, à l’instar de ce qui se fait actuellement à l’Espace Jacques-Prévert au Village Sud.

La vidéoprotection en vue

En plus des éléments de sécurité évoqués lors du comité de quartiers Est (voir le lien), les enjeux spécifiques au secteur Ouest ont fait l’objet de quelques discussions, en particulier autour des caméras de vidéoprotection. En ligne de mire, les caméras qui n’avaient pu être installées à l'angle Ecureuils-Casanova. Avec l’appui de la préfecture, Thierry Monel indique le désagrément réglé et l’installation des caméras dans les 15 jours. D’autres seront installées prochainement sur le secteur. En outre, le nombre de caméras de vidéoprotection sur la ville s’élève à 66 aujourd’hui, et passera à 85 au printemps prochain. “Grâce aux caméras, nous avons pu identifier des personnes et des véhicules”, insiste l’adjoint, notant qu'Echirolles “est la ville de l’Isère qui a le plus de caméras”.

MB

Titre
Télécharger le document
Fichier