Assises : pleins feux sur l'initiative citoyenne

Thématique actu

Assises : pleins feux sur l'initiative citoyenne

Publié le 6 décembre 2017
Modifié le 7 décembre 2017
Résumé actualité
Les 9es Assises citoyennes ont rassemblé près de 400 participant-es le 30 novembre. Le thème général “Ensemble partageons l'avenir” déclinait aussi bien les proximités que les enjeux d'attractivité, ou la notion de ville citoyenne et innovante. L'initiative citoyenne s'est déclinée sous toutes ses formes.
Paragraphs

Des tables destinées à prendre place et à se rassembler, une halte-garderie d'un soir plébiscitée, des films introductifs, des prises de parole multiples, un plateau repas rondement avalé : les participant-es aux Assises citoyennes auront pris part à un vaste échange où les sujets n'ont pas manqué. “Evoquer notre ville, comme nous souhaitons le faire, c’est aborder avec vous bon nombre de sujets liés à la vie quotidienne et à l’évolution d’Echirolles ; c’est poser des éléments concrets de diagnostic ; et c’est aussi prendre connaissance de témoignages d’habitant-es, d’acteur-trices économiques, de professionnel-les de la santé, de bénévoles : autant de personnes qui, comme vous, font la ville au quotidien”, avait résumé le maire en introduction, après un “portrait de ville” en vidéo, sorte de balade urbaine dans une ville en mouvement.

Image
Image
Une vue de la salle
Descriptif Image
Près de 400 personnes ont assisté aux 9es Assises citoyennes.
Image
Image
Une vue de la salle lors de la projection d'un film
Descriptif Image
Plusieurs vidéos ont nourri les échanges.
Texte

Vivre ensemble

Des prises de parole spontanées ou des contributions à l'échange, la soirée en aura été riche : qu'il s'agisse d'évoquer les inquiétudes liées au désengagement de l'Etat et à ses conséquences dans les quartiers à propos des Maisons des habitant-es ; de la labellisation LPO (Ligue de protection des oiseaux) de l'association des Granges, résultat d'un long processus ; de la nécessité d'un habitat adapté pour répondre au “bien vieillir” à domicile ou de la contribution de l'association OSE et des clubs sportifs à la vie locale.
La deuxième grande partie de la soirée se prêtait bien à ces contributions diversifiées, introduite par un clip où la parole embrassait aussi bien les rythmes scolaires que le développement culturel participatif, avec l'exemple de l’orchestre symphonique Divertimento, projet de chorale intergénérationnelle accompagné par La Rampe, à découvrir lors de Tempo Libre le 25 mai prochain. A ces expériences ou questionnements, les adjoint-es ont répondu, dans une grande diversité.

Proximité et mobilités

Si le temps consacré à la ville citoyenne était propice à la valorisation d'expériences locales, les deux premiers débats ont permis un réel échange autour des mobilités, de la santé ou du rôle du commerce de proximité. Un film introduisait, là encore, les discussions avec des témoignages autour de l'extension de la ligne C3, de l'importance d'une boulangerie dans un quartier, des enjeux liés à la présence médicale de proximité. Des inquiétudes se sont exprimées quant au devenir de l'Ehpad Champ Fleuri et de ses 64 lits — “Elle connaît un déficit annuel important. On réfléchit à toutes les solutions pour la sauver”. Des questions ont concerné une demande de prolongement de la C3 jusqu’à Pont-de-Claix, la vitesse excessive dans le secteur de Pré-Lagrange, ou le déficit — discutable — de commerces au Village Sud ; les “menaces” sur la reconstruction de la Maison des habitant-es Les Ecureuils — “malgré les difficultés, nous maintenons notre volonté de la reconstruire sur place !” ; les conséquences du projet Artelia sur son environnement ont également été évoquées.

Stand-up

Deux contributions bienvenues, humoristiques et décalées, d'une équipe de jeunes accompagnés par la direction jeunesse et la Maison des écrits, ont conclu les deux premières séquences. Le générique de la “Petite Maison dans la prairie”, utilisé en clin d’œil à la “courte distance” de la Viscose au centre-ville, aura beaucoup plu aux participant-es.
Au final, quatre heures de discussions sans temps morts auront permis de discuter du vieillissement, de l'aménagement, des déplacements, de l'éclairage public ou de la place des jeunes... La diversité des thèmes abordées était une vraie nouveauté que ne manqueront pas d'approfondir le Forum 21 du 6 février, les comités des usagers ou un temps de réflexion sur la gérontologie début mars. Les rendez-vous sont pris !

BCB

Paroles…

“S'investir dans son quartier, c'est choisir sa vie de quartier.”

“On nous parle de restrictions des dotations de l'Etat, mais l'Etat dit pourtant qu'il rembourse les collectivités à l'euro près.”

“La compensation de la suppression de la taxe d'habitation ne risque d'exister qu'au début !”

“Pour avoir du commerce de partout, il faut des habitant-es et des client-es.”

“L'habitat doit prendre en compte le vivre ensemble.”

“Il faut que les entreprises s'intéressent à l'emploi des jeunes !”

Image
Image
Intervention d'une personne dans la salle
Titre
Au fil de la soirée
Image
Voir toutes les images
Titre
Le résumé vidéo
Vidéo